fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Dernière banque française encore présente en Argentine, BNP Paribas serait actuellement en discussions pour vendre sa filiale argentine, indiquent des sources proches du dossier, ainsi que le quotidien argentin La Nación.

Trois entités bancaires déjà implantées en Argentine étudieraient actuellement un rachat : le géant britannique HSBC, le sud-africain Standard Bank et le brésilien Itaú. Depuis le départ fin 2004 de la Société générale, qui a revendu son réseau d´agences à son partenaire argentin Supervielle, BNP Paribas est la dernière banque de détail française sur place. En octobre 2004, elle avait même surpris les Argentins en annonçant le maintien de son réseau. Car la crise économique de 2001 avait rapidement fait fuir les banquiers français, notamment le Crédit agricole autrefois puissant grâce à des liens privilégiés avec les grands agriculteurs argentins.

Aujourd´hui, BNP Paribas possède une vingtaine d´agences et emploie environ 250 personnes, voire 500 si l´on rajoute la division Cetelem de crédit à la consommation et l´assureur Cardiff. Elle gère environ 11 000 comptes bancaires et 36 000 cartes de crédit, selon La Nación.

Le départ prochain de BNP Paribas, pour l´instant démenti, représenterait une nouvelle réduction de voilure des grandes entreprises françaises, alors que le projet-phare du TGV argentin d´Alstom a été relégué aux oubliettes avec la crise internationale. Bien que le poids de l´Argentine soit anecdotique dans le chiffre d´affaires global de BNP Paribas – la banque n´occupe que le 22ème rang du système financier local en termes d´actifs -, ce serait un coup dur pour la présidente Cristina Kirchner, qui peine à séduire les investisseurs étrangers.

Olivier Ubertalli, à Buenos Aires
 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >