Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Le gouvernement espagnol a annoncé hier une rallonge de 6 milliards d´euros du plan de relance de l´économie, dit « plan E ». Ce sont désormais les infrastructures ferroviaires qui sont dans la ligne de mire du plan de relance espagnol. Sur les 6 milliards d´euros alloués, 4 leur seront consacrés. Selon le porte-parole du ministère de l´Equipement, les travaux seront lancés d´ici la fin de l´année.

Mis en place en 2008 pour contenir les effets de la crise mondiale, le « plan E » a permis d´injecter quelque 8 milliards d´euros dans l´économie ibérique, en particulier dans le secteur du BTP, grâce à une politique de soutien des travaux publics. D´autres secteurs, comme les télécommunications, l´énergie, les services et le tourisme ont également bénéficié d´aides publiques.

L´annonce de ces nouveaux investissements intervient quelques jours après la parution d´indicateurs économiques pour le moins pessimistes. Ainsi, au deuxième trimestre, le PIB a continué de baisser, perdant 1 % par rapport au premier trimestre. Il s´est contracté de 4,1 % depuis le début de l´année. En outre, le déficit budgétaire du gouvernement a bondi en juin pour s´établir à 3,64 % du PIB. Selon des prévisions gouvernementales, le déficit des comptes publics devrait atteindre 9,5 % en 2009.

 

Sophie Creusillet
 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >