Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Le FMI vient d'apporter de l'eau au moulin de ceux qui -nombreux, notamment en France- estiment que l'Allemagne devrait réorienter sa politique économique vers une relance de la consommation intérieure après avoir longtemps mener une politique de l'offre, favorisant la compétitivité sur les marchés extérieurs. Révisant à la baisse ses prévisions de croissance pour 2010, le Fonds table à présent sur un taux de croissance de 1,2% cette année contre 1,5%, et à 1,7 % contre 1,9 % précédemment en 2011 dans un rapport rendu public le 30 mars. Soit une reprise "modérée et fragile", reflétant, selon les économistes du Fonds, "la dépendance allemande aux exportations et les risques persistants en provenance du secteur financier". Ainsi, si le pays, qui a connu une récession de 5 % l'an dernier, attend logiquement une reprise tirée par ses exportations, tout à-coup sur les marchés extérieurs pourrait la compromettre. De même, les économistes du FMI  invoquent le problème d'accès au crédit, qui pourrait également freiner la croissance.
 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >