Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, a indiqué dimanche dans un entretien accordé au journal dominical Bild am Sonntag qu´il n´excluait pas d´augmenter les impôts afin de consolider le budget. Une annonce qui laisse craindre une baisse de la consommation interne, au grand dam des Etats-Unis et de la France.

Aux prises avec un déficit public qui devrait atteindre 6 % de son PIB en 2010, l´Allemagne veut le ramener à 3 % d´ici 2013 et ainsi rentrer dans les clous du pacte de stabilité de la zone euro. Pour ce faire, il faut trouver 72 milliards d´euros et le gouvernement dispose de deux leviers : réduire les dépenses publiques – le pays s´est engagé à économiser 10 milliards d´euros par an d´ici 2014 – et augmenter les impôts.

Si Wolfgang Schäuble n´a pas détaillé les hausses – les arbitrages seront rendus en juillet lors de l´adoption du projet du budget 2011- plusieurs pistes sont d´ores et déjà à l´étude. Le gouvernement allemand envisage en effet de revenir sur la TVA à taux réduit de 7 % pratiquée sur certains produits. Dans l´hôtellerie, croient savoir les journalistes de Bild am Sonntag, elle pourrait ainsi repasser à 19 %. Une TVA unique à 25 % serait également envisagée. L´impôt sur le revenu pourrait également subir des hausses.

Une augmentation des prélèvements pèserait indubitablement sur la consommation interne. Et donc sur les exportations en Allemagne de la France, premier partenaire commercial du pays. Les Etats-Unis voient également d´un mauvais œil cette hausse des impôts.

En mini-tournée européenne la semaine dernière, Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor américain, a appelé le gouvernement allemand à stimuler la consommation, rappelant que « les consommateurs américains seront moins à l´avenir la source de la demande mondiale » et qu´il faut « s´assurer que la croissance mondiale à l´avenir sera plus équilibrée et plus durable ».
 

Sophie Creusillet
 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >