Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Actualités

Le ministre chargé de
l’Industrie, Eric Besson a déclaré que le projet de ligne électrique à très
haute tension reliant le poste de « Baixas » (Perpignan) à la frontière espagnole
a été déclaré d’utilité publique par arrêté publié au Journal Officiel le 4
mai. “Dans le prolongement de l’accord signé entre les chefs de gouvernement à
Saragosse le 27 juin 2008, le projet de renforcement de l’interconnexion
électrique entre la France
et l’Espagne consiste en la réalisation d’une liaison souterraine de deux fois
1000 mégawatts. Cette nouvelle ligne permettra de porter de 800 à 2800 mégawatts
la capacité des échanges entre la
France et l’Espagne, précise le communiqué du
ministère. Eric Besson rencontrera son
homologue espagnol à Madrid le 23 mai prochain. Ce projet a été classé projet
prioritaire de l’Union européenne et a bénéficié d’un financement de 225
millions d’euros dans le cadre du Plan de relance européen, pour un coût total de
700 millions d’euros.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >