fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Carrières

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Commerce extérieur   •   France   •   Union européenne   •   Brexit   •   Royaume-Uni   •   Diplomatie économique   •   États-Unis   •   Entreprises   •   Commerce international   •   Commission européenne   •   
1 mars 2011

Argentine

Les chiffres clés
Capitale : Buenos Aires.
Population : 40,28 millions d’habitants (Banque mondiale, 2009).
Nombre de Français immatriculés : 14 854 (au 30.12.09).
Nombre d’entreprises françaises installées dans le pays : 220 (Moci).
PIB/habitant (parité de pouvoir d’achat) : 14 090 USD (Banque mondiale, 2009).
Taux de croissance du PIB: +7,5% (FMI, 2010).
Taux de chômage : 7,5 % (The Economist, 3e trimestre 2010).
Coût de la vie - indice Big Mac : 3,56 USD (The Economist, 2010).
Langue : espagnol.
Religion : catholique (92 %).
Monnaie : peso argentin (ARS).
Décalage horaire : UTC -3.
Régime politique : république fédérale.

Marché du travail : ce qu’il faut savoir
En Argentine, il y a une importante pénurie de techniciens qualifiés et d’ingénieurs dans les secteurs clés de l’industrie, tels que l’énergie, la sidérurgie, la métallurgie, l’automobile, la biologie, l’informatique et les nouvelles technologies de l’information. Le marché du travail est ouvert aux étrangers.
Les recruteurs tentent au maximum de réduire les dépenses et délaissent les sites d’emploi payants. En conséquence, ils se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux pour trouver des candidats. LinkedIn fait partie des plus utilisés, talonné par Globos et Xing. Par ailleurs, la Chambre de commerce franco-argentine peut mettre les Français en relation avec des entreprises qui recrutent. À noter qu’en Argentine, le terme de cadre est très large et ne définit pas forcément des fonctions d’encadrement : travailler dans un grand groupe, être consultant, ou simplement toucher un salaire plus élevé que la moyenne peut suffire pour être qualifié de cadre.
À noter : la législation du travail en Argentine est complexe et très détaillée (environ 300 sections). Elle s’applique aux contrats de travail, aux droits et obligations de l’employeur et du salarié, aux contrats d’emploi spéciaux
(par exemple, contrats à temps partiel, contrats à durée déterminée, emplois saisonniers), à la rémunération et à la protection des salariés, aux horaires de travail, aux fêtes légales et aux congés payés, à la protection de la maternité, à l’âge minimum et à la protection des jeunes travailleurs, à la suspension et à la résiliation du contrat de travail et à la délocalisation des entreprises.
Il faut savoir également que les contrats temporaires sont peu utilisés en Argentine : les employeurs ont directement recours au CDI, sachant que la période d’essai de trois mois permet de le rompre facilement si le salarié ne convient pas au poste.

Le cadre légal du travail

Salaire annuel minimum : 10 520 USD (fin 2009).
Nombre d’heures travaillées par an : nd.
Durée de la période d’essai/du préavis : 3 mois généralement.
Emploi à temps partiel/total : nd.
Rémunérations, avantages et impôts : salaire fixe en fonction de la formation et de l’expérience. Seuls les cadres supérieurs peuvent prétendre à des primes annuelles, à un véhicule de fonction, un téléphone cellulaire, un ordinateur portable ou d’autres avantages en fonction de leur position et de l’entreprise. Les congés annuels ont une durée de 2 semaines, qui est augmentée au bout de 5 ans d’ancienneté. Imposition : prélèvement mensuel à la source de 17 % des revenus (« jubilacíon » : 11 % ; « Obra social » : 3 % et INSSJP : 3 %).

Comment trouver un emploi
Les filières de recrutement
Pour les jeunes diplômés, il existe plusieurs types de formations tels que les stages en entreprise. Les professionnels utilisent des réseaux ou associations (en ligne), des bases de données d’offres d’emplois, des agences de recrutement ou les annonces dans la presse.

Formalités d’emploi
Pour pouvoir travailler en Argentine, il faut y être domicilié. Pour obtenir le statut de résident, il faut s’adresser à la Dirección Nacional de Migraciones (www.migraciones.gov.ar). Ensuite, il faut s’inscrire auprès de l’Administración Nacional de Seguridad Social (www.anses.gov.ar).

Dossier de candidature type
Un CV et une lettre de motivation courte et concise sont demandés. Pour la domiciliation dans le pays, il existe des imprimés et des formulaires officiels, comme indiqué au paragraphe « Formalités d’emploi » ci-dessus.

conseils pour le CV
Ne pas dépasser 2 à 3 pages. En haut, porter le nom et autres renseignements personnels, suivis de l’expérience professionnelle (en ordre chronologique inversé), des diplômes obtenus, des compétences particulières, du cursus suivi et des langues parlées. Poursuivre par les détails personnels comme les loisirs, les sports pratiqués, etc. Terminer le CV par quelques références professionnelles.

Les secteurs qui recrutent
Industrie (agroalimentaire, chimie, laboratoires, énergie, BTP), hautes technologies et télécommunications, centres d’appels.

- Conseils pratiques pour être embauché -
Avant un entretien, bien se préparer et rassembler des informations sur l'entreprise recruteuse.
Soyez à l'heure, présentez-vous de façon correcte et gardez vos distances avec votre interlocuteur. Regardez-le dans les yeux, accordez-lui votre attention et répondez clairement et précisément à ses questions.
À la fin de l'entretien, posez des questions si vous avez des doutes, remerciez votre interlocuteur de vous avoir reçu et de vous avoir accordé de son temps.

Meilleurs sites d’emploi
www.hrtec.com.ar, www.zonajobs.com, www.bumeran.com.ar.
www.computrabajo.com,
www.execuzone.com, www.empleos.clarin.com.

Les réseaux professionnels qui marchent

www.aims-lafer.com.ar, Linkedln, associations d’anciens élèves, Plaxo, Amcham (www.amcham.com.ar), Cadicaa, www.ahkargentina.com.ar, Exportar (www. exportar.com.ar), Cámara de comercio argentino brasileña (www. cambras. org.br) Cámara española (www.cecra.com.ar), UIA (www.uia.org.ar.

Sources : Aims, Maison des Français de l’étranger.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >