fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont momentanéments indisponible suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© D.R.
Pays & marchés

Comment la France peut être plus efficace en Afrique pour promouvoir ses savoir-faire ? C’est le thème de réflexion que Stéphanie Rivoal, secrétaire générale du sommet Afrique-France 2020, a proposé aux membres du CIAN, lors d’un déjeuner le 7 octobre, en vue de parvenir à des recommandations concrètes lors de l'événement, prévu du 4 au 6 juin à Bordeaux, qui doit attirer de nombreux chefs d'Etats et de gouvernements africains.

Un discours sans langue de bois, fidèle à la réputation de cette diplomate atypique, ancienne ambassadrice en Ouganda passée par la banque d’affaire à Londres mais aussi l’ONG Action contre la faim, dont elle a été présidente avant d'être nommée à Kampala. Il a plu aux hommes d’entreprises déjà investis sur le continent qui forment le gros des adhérents du Conseil des investisseurs français en Afrique (CIAN).

Faire face à la concurrence des pays émergents

D’autant plus qu’il s’agit, selon Stéphanie Rivoal, de « faire face au rouleau compresseur de la Chine », mais pas seulement, de la concurrence de la Turquie, de l'Inde, de l’Égypte, de la Russie...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 343
diffusée le 10 octobre 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

*Notre photo : Stéphanie Rovoal et Pierre de Gaétan Njikam-Mouliom, 3ème adjoint au maire de Bordeaux chargé des partenariats avec l'Afrique, et de la francophonie, le 17 septembre dernier à Bordeaux Métropole, où s'est tenue la première conférence de presse du Sommet Afrique-France 2020.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >