fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

1 mars 2012

Témoignages d’entreprises

David Cherel, représentant en Chine d’Olmix Présente à Pékin depuis 10 ans, la PME bretonne Olmix est positionnée sur un secteur clé : l’hygiène et l’alimentation (100 % française) pour animaux. L’entreprise a doublé son chiffre d’affaires Chine en 2011 !Elle y vend deux produits : le Mistral et le MTX+. Le premier, selon le site internet d’Olmix, est un masque « naturel pour l’hygiène et le bien-être dans l’élevage ». L’autre, explique David Cherel, représentant en Chine de la marque, est « une solution comestible pour animaux, à base d’argile et d’algues, qui capte les mycotoxines », responsables d’intoxications aiguës, parfois mortelles chez certaines espèces d’élevage. Voilà avec quoi cette PME bretonne (52 millions de chiffres d’affaires en 2011, dont 80 % à l’export) conquiert l’empire du Milieu, premier éleveur-consommateur de porcs au monde ! « Nos produits naturels, tous importés de Bretagne, protègent ces animaux contre les bactéries », précise M. Cherel. « En tant que PME, nous avons mis du temps à nous installer, poursuit-il. Nous sommes arrivés avec un produit novateur, il a fallu obtenir l’autorisation de commercialiser en Chine, ce qui n’est pas chose facile. » Mais aujourd’hui «...

Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 17 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres