fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

1 mars 2012

Porte d’entrée : et pourquoi ne pas passer par Hong Kong ?

Rétrocédée à la Chine en 1997, mais bénéficiant de son propre système économique et politique, Hong Kong est devenue l’avant-poste de nombreuses entreprises étrangères qui partent à la conquête de la Chine.Après une seule visite à Hong Kong en novembre dernier, Nicolas Van Gucht, directeur commercial du fabricant d’enceintes haut de gamme Jewel Sound, en est convaincu : « Aller à Hong Kong, c’est bien sûr pour continuer sur le marché chinois. » Petit rocher peuplé de 7 millions d’habitants, Hong Kong est devenu en 35 ans le QG de beaucoup d’entreprises étrangères faisant des affaires avec la Chine continentale. « Il faut commencer par Hong Kong, confirme Oriane Chenain, directrice adjointe de la Chambre française de commerce et d’industrie à Hong Kong. Le marché est beaucoup plus facile, le système juridique dépend de la common law, on peut vivre et travailler en anglais et Hong Kong reste encore une vitrine pour les Chinois. » Joaillerie, haute couture, maroquinerie, cosmétiques, parfums… Toute l’industrie du luxe est en effet présente et profite de l’appétit de consommation et de sophistication des Hongkongais, ainsi que de la frénésie de shopping des touristes venus du continent. « Hong Kong et Shanghai sont en...

Il vous reste 84% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 17 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres