fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

1 mars 2012

Les opportunités en 2012

L’eldorado chinois », « l’usine du monde », « le géant prometteur »… Formules devenues clichés ? Peut-être. Dix ans après son entrée à l’OMC, l’empire d’Asie continue plus que jamais à attirer les investisseurs étrangers (116 milliards de dollars d’IDE en 2011, + 9,72 % sur un an) mais n’est plus tout à fait un marché émergent. Fini le temps où l’on débarquait à Pékin avec un sac à dos et plein d’idées pour y créer sa PME. « Tout était possible », se souvient un industriel européen présent sur place depuis 2005. « Aujourd’hui, le marché s’est resserré. La concurrence est plus forte. » La rançon du succès.Désormais la Chine – avec son taux de croissance qui oscille toujours entre 9 et 10 % – est la deuxième puissance économique mondiale, juste derrière les États-Unis. Chaque année, elle dépose près de 10 000 brevets, intègre tant bien que mal dans son économie quelque 7 millions d’étudiants fraîchement diplômés et injecte des fonds gigantesques dans des secteurs jugés « prioritaires ». Et avec ça, ce pays de 1,39 milliard d’habitants que l’on dit volontiers fermé s’est parfaitement intégré à l’économie globalisée : rachats d’entreprises en Europe, investissements massifs en Afrique,...

Il vous reste 82% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 17 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres