fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Dossier

Transport & logistique à l’international 2019
25 mars 2019

Transport & logistique à l’international 2019 : le casse-tête du Brexit

© Sittinan

Les acteurs de la supply chain souffrent d’un manque de préparation au Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, en particulier en cas de « no deal ».     Deal or no deal ? C’est la question shakespearienne qui tient en haleine le Royaume-Uni et ses partenaires depuis des mois. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le 8 mars, trois semaines avant le 29 mars, jour de sortie prévu du Royaume-Uni de l’Union européenne (U.E), le suspense subsiste. Pendant ce temps, les interminables tractations politiques entre la Première ministre Theresa May et le Parlement britannique et entre Londres et Bruxelles se poursuivent.   Manque de préparation des deux côtés de la Manche Le constat du manque de préparation est partagé par les acteurs de la supply chain des deux côtés de la Manche. Personne n’est prêt au no deal car pendant de longs mois beaucoup se sont dit que cela n’allait finalement pas se faire. Si un accord avec l’UE était finalement arraché à la dernière minute, il prévoit une période de transition jusqu’à fin 2020, durant laquelle il n’y a pas de déclaration en douane à faire aux frontières entre l’UE et le Royaume-Uni. Elle pourrait être prolongée de un à deux ans, le temps de mettre en place...

Il vous reste 87% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 10 articles
Transport & logistique à l’international 2019 : le casse-tête du Brexit
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres