fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

29 septembre 2011

Trois questions à Hicham el Merini, président de l’Adeci (Agence de développement du compagnonnage industriel)

Le Moci. Quels sont les atouts et les faiblesses de la région Paca dans les relations avec le sud de la Méditerranée ?Hicham el Merini. Les atouts sont, bien entendu, la proximité géographiques et culturelle par rapport aux cinq pays cibles de notre association, l’Adeci : le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Liban et l’Égypte. La compréhension est facile et nous y développons depuis trente ans le compagnonnage industriel. Pour les faiblesses, je ne vois que le manque d’aptitude aux langues et notamment à l’anglais pour travailler avec l’Égypte. Dans beaucoup d’entreprises françaises et principalement en région Paca, l’anglais est très mal parlé. Or, il faut un interlocuteur anglophone dans ce pays. À noter aussi que la culture économique n’est pas la même. Le Moci. Que changent les révolutions arabes ?Hicham el Merini. Nous n’allons pas nous réjouir du malheur des autres, mais ce qui est certain, c’est que, même si cela risque de prendre du temps, ces pays vont avoir besoin des entreprises de notre région. Nous sommes les mieux placées. Cette libération des peuples va aussi libérer les entreprises provençales qui affrontaient une concurrence déloyale avec les entreprises locales détenues par les différents pouvoirs. Les...

Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 10 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres