fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© viperagp - Fotolia.com
Réglementations

Les 28 États membres de l’Union européenne (UE) avaient annoncé leur intention de riposter aux taxes imposées par Washington à l’acier et l’aluminium européens*. La Commission européenne vient de franchir une étape importante de son plan d'action en adoptant, le 6 juin, des « droits de rééquilibrage sur les produits américains».

En clair, l’exécutif européen indique, dans un communiqué, qu’elle « a approuvé  la décision d'imposer des droits supplémentaires sur la liste complète des produits américains notifiés à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ». Du coup, la Commission européenne s’attachera, « en coordination avec les États membres », à conclure la procédure avant fin juin, de façon à ce que les nouveaux droits soient appliqués dès juillet.

Une coopération trilatérale sur les pratiques chinoises

Le bras de fer avec les Américains ne signifie pas la fin de la coopération bilatérale. Dans le cadre d’une collaboration incluant le Japon, les deux parties vont poursuivre leurs efforts pour progresser « dans la gestion des causes profondes des tensions actuelles du  système commercial, notamment dans la gestion des pratiques chinoises de distorsion des échanges ».

Le 1er juin, en même temps que l’UE déposait plainte contre les États-Unis devant l’OMC, l’Union européenne engageait « des procédures juridiques à l’Organisation mondiale du commerce à l’encontre de la législation chinoise qui ne respecte pas les droits de propriété intellectuelle des entreprises européennes ».

Desk Moci

* Lire nos précédents articles :
-UE / Commerce : mode d'emploi de la riposte tarifaire sur les produits americains
-UE / Commerce : les trois leviers de la riposte aux taxes américaines
-États-Unis / Commerce : les Européens enclenchent la riposte aux tarifs sur l’acier et l’aluminium

Pour prolonger :
-États-Unis / Commerce : les patrons français condamnent la décision américaine sur les tarifs de l’acier et l’aluminium
-UE / Iran : Bruxelles adopte la mise à jour de la loi de blocage

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >