fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

26 avril 2012

Brésil, un immense marché à conquérir

Début avril, le fabricant de cosmétiques Coty a présenté une offre de rachat de son rival, Avon, pour 10 milliards de dollars. L’une des raisons de cette opération était de prendre le contrôle de la filiale brésilienne, numéro 2 sur le segment de la vente directe, et devenir un acteur majeur au Brésil, troisième marché mondial pour les cosmétiques après les États-Unis et le Japon.Cette opération, rejetée par Avon, témoigne de l’intérêt des investisseurs étrangers pour le Brésil. De fait, le pays vit une transformation socio-économique majeure. Depuis 2005, la part des catégories les plus pauvres de la population a été réduite de moitié (de 51 % à 24 % en 2011) tandis que la catégorie moyenne, la classe dite « C », a vu son poids grimper de 34 % à 54 %, selon une étude récente de la filiale brésilienne du Cetelem. En six ans, 40 millions de personnes ont rejoint cette catégorie. Si on ajoute ce chiffre à celui des classes A et B, les plus favorisées, on constate qu’il y a actuellement 145 millions de consommateurs au Brésil. « La croissance de ce segment tire l’ensemble de l’économie brésilienne », affirme Benoit Trivulce, directeur d’Ubifrance Brésil. Les « nouveaux consommateurs » n’achètent pas seulement des biens...

Il vous reste 82% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 9 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres