fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Dossier

Dossier États-Unis 2016 : comment est-on passé de la « French Touch » à la « French Tech »
28 juillet 2016

Dossier États-Unis 2016 : comment est-on passé de la « French Touch » à la « French Tech »

© AlexQ-Fotolia.com

En l’espace de quelques années, la France a modifié son image outre-Atlantique. Elle n’est plus le pays où les seuls savoir faire et talents sont la gastronomie et le bon vin. La French Touch s’impose aujourd’hui avec la French Tech, une présence remarquée tant sur la côte Est que sur la côte Ouest.   La France n’est plus seulement ce merveilleux pays pour les touristes et les gastronomes, l’Hexagone est aussi devenu aux yeux des milieux d’affaires américains un pays de haute technologie. À cet égard, l’année 2014 aura marqué un tournant, avec la première participation française au Consumer Electronics Show (CES), vitrine mondiale de l’électronique grand public à Las Vegas, et la création du French Tech Hub de San Francisco. Lors de Vivatech, le Salon mondial des start-up, qui s’est installé à Paris il y a à peine un mois (30 juin-2 juillet), John Chambers, président exécutif du conseil d’administration de Cisco Systems, qui accueillait plusieurs start-up françaises sur son espace, rapportait avoir été impressionné quand il y a deux ans une délégation de 90 entreprises françaises innovantes avait exposé pour la première fois au CES, emmenée par la ministre de l’économie numérique, Fleur Pellerin, et le numéro un du...

Il vous reste 89% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Dossier États-Unis 2016 : comment est-on passé de la « French Touch » à la « French Tech »
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres