En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Dossier

Guide business Cameroun 2013
17 octobre 2013

Guide business Cameroun 2013

© F. Pargny

Les autorités camerounaises veulent faire du pays une économie émergente en 2035. Une ambition qui se heurte, néanmoins, à des freins sensibles, notamment la bureaucratie et la corruption. Car la patrie du président Biya a un besoin vital d’infrastructures (électricité, routes, rail, ports…) pour désenclaver le pays, la région et acheminer ses produits agricoles, forestiers et miniers. A Yaoundé comme à Douala, la capitale économique, on en parle peu, mais on y pense fortement. En l’absence de dauphin désigné, chacun s’interroge sur « l’après-Biya », le président camerounais – 32 ans au pouvoir – étant aujourd’hui âgé de 82 ans. Les acteurs économiques craignent l’incertitude. Une incertitude qui va à l’encontre même de l’ambition affichée par Paul Biya de transformer le Cameroun en une économie émergente en 2035. Retour en arrière. Le ministère de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) publie, en février 2009, la « Vision 2035 », un document de 65 pages qui va servir, en février 2010, de cadre au Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE) transmis au Fonds monétaire international (FMI).Cinq priorités sont alors affichées dans le DSCE : infrastructures de...

L'accès à ce dossier en ligne est protégé
Guide business Cameroun 2013
Il vous reste 85% de l'article à lire
Ce dossier contient 11 articles.