fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

26 novembre 2015

Dossier Iran 2015 : le retour de la France dans un grand pays déjà courtisé

Si les sanctions internationales sont levées au premier trimestre 2016, il faudra être prêt. Car la concurrence s’annonce rude. Asiatique, mais aussi européenne. Les délégations commerciales déferlent en Iran, grand marché de 80 millions d’habitants. Intégration locale, transfert de technologie, partenariat seront les maîtres mots pour remporter de bonnes affaires.   Annoncé à Paris du 16 au 18 novembre, le président iranien Hassan Rohani a dû renoncer à sa visite en France après les attentats qui ont ensanglanté la capitale française le 13 novembre. On avait dit l’Iran fâché avec la France, on avait même parlé de Fabius Bashing, parce que le ministre des Affaires étrangères et du développement international aurait adopté une position dure sur le dossier nucléaire jusqu’à l’accord du 14 juillet. La venue du chef de l’État iranien aurait sans doute balayé toutes les craintes des observateurs économiques et surtout des milieux d’affaires. La visite officielle du président de la République islamique aurait aussi revêtu une valeur symbolique à un peu plus d’un mois de la remise du rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui devra indiquer si oui ou non Téhéran a respecté ses engagements en...

Il vous reste 88% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres