fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

24 juillet 2014

Le vent du grand large souffle dans les PRIE

Dans le Grand Ouest de la France, où le potentiel d’exportation et la complexité des organisations est variable selon les territoires, les plans régionaux d’internationalisation des entreprises (PRIE) ont été l’occasion de formaliser les relations entre les acteurs du commerce extérieur. Les systèmes d’accompagnement des sociétés et d’aides publiques ont été enrichis, des filières d’excellence identifiées et même parfois, l’attractivité a été érigée au rang de priorité du PRIE. Il y a plus d’un an, les cinq régions du Grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Centre, Poitou-Charentes, Limousin) se dotaient toutes d’un PRIE. Une simultanéité qui, selon un haut fonctionnaire en région, reflétait à l’époque la volonté d’aboutir de la ministre du Commerce extérieur de l’époque, Nicole Bricq (21 juin 2012-31 mars 2014). Mais ce n’est certainement pas la seule raison. Les régions possédaient aussi leur propre agenda. Ainsi, « en Bretagne, nous devions au préalable réaliser la fusion des anciennes structures régionales Bretagne International et CCI International pour créer une entité unique, appelée Bretagne Commerce International (BCI) », explique Loïg Chesnais-Girard, vice-président du Conseil régional de Bretagne,...

Il vous reste 91% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 3 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres