fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont momentanéments indisponible suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

21 avril 2019

Dossier Roumanie 2019 : relations bilatérales

            Sixième fournisseur et cinquième investisseur en Roumanie, la France y dispose d’une présence forte et diversifiée. Derrière l’Allemagne, l’Italie est compétitive tant comme exportateur qu’investisseur. A l’export, Pologne, Chine et Turquie progressent.   Il est temps que les entreprises françaises reprennent le chemin de Bucarest. Car la présence de la France, qui est loin d’être négligeable en Roumanie, s’y érode, néanmoins. L’an dernier, la Chine lui a ravi la 5e place comme fournisseur de biens et, l’année précédente, c’était l’Italie qui l’y dépassait comme 4e pays investisseur. Pourtant, la présence de la France en Roumanie est ancienne. Si d’année en année ses exportations continuent leur ascension, leur rythme de croissance est moins élevé que celui de la concurrence. En 2018, alors que les importations totales de ce pays des Balkans ont augmenté de 9,64 %, celles en provenance de France n’ont augmenté que de + 5,36 %, d’après la base de données GTA (groupe IHS Markit), qui compile les statistiques mondiales de commerce extérieur. En comparaison, l’Allemagne, qui s’est taillée la part du lion avec 20,34 % de part de marché dans les importations roumaines, a...

Il vous reste 83% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 5 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres