fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

13 octobre 2016

Dossier agroalimentaire 2016 : pour gagner la compétition, innover pour exporter

Culture, gastronomie, excellence. La tradition, le Made in France génèrent l’innovation. Les entreprises françaises, petites et grandes, le prouvent tous les jours, exposant leurs nouveaux produits à l’occasion, comme ce sera le cas dans quelques jours au Sial. Dans un environnement mondial perturbé et complexe, l’innovation est d’autant plus vitale pour des Français qui ont faim de conquêtes hors de l’Hexagone. Il faut se mettre à la table des Chinois ou des Africains pour gagner.   Comme tous les deux ans, la tenue du Salon international de l’alimentation (Sial) à Paris Nord Villepinte rappelle que la capitale lumière illumine un grand pays d’innovation, reconnu dans le monde entier pour sa gastronomie et son audace. Innover, en France, on sait donc faire, et chacun reconnaît que c’est un préalable pour exporter. Il faut savoir se démarquer de la concurrence, répondre à la demande spécifique des marchés extérieurs. Malheureusement dans l’Hexagone, une fois sorti de l’idée, du concept, c’est là que le bât blesse. Les entreprises françaises, les exposants du Sial en particulier, ne proposent « que ce qu’ils font et non pas ce qu’ils sont capables de faire pour le marché ciblé », regrette Xavier Terlet, président de XTC...

Il vous reste 88% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 9 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres