fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

15 septembre 2016

CCEF 2016 : à quoi servent les conseillers du commerce extérieur ?

Les 6 et 7 octobre prochains, un millier de conseillers du Commerce extérieur de la France (CCEF) venus des quatre coins du monde sont attendus à Deauville pour leur premier rassemblement mondial organisé sur le sol français à l’initiative de leur Comité national. Une occasion de se pencher sur l’utilité d’une institution qui vit une renaissance depuis deux ans. Enquête et témoignages.   « Notre Mondial de Deauville tombe bien dans le timing avec ce thème ‘autre monde, nouvelle France’ ». À quelques semaines de la tenue du premier rassemblement mondial des conseillers du Commerce extérieur (CCE), Alain Bentéjac, qui préside leur Comité national (Cnccef) depuis juin 2014, veut croire que cet événement inédit depuis la création de cette institution plus que centenaire, sera une occasion de faire remonter des visions positives de la mondialisation et des atouts de la France et de ses entreprises à l’international. Car comme beaucoup dans l’écosystème du commerce extérieur français, celui qui co-préside également le groupe d’ingénierie international Artelia est convaincu – tout en le déplorant –, que comme aux États-Unis avec l’émergence du candidat populiste Donald Trump, les thèmes du « repli sur soi » et du...

Il vous reste 90% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 8 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres