fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Vins et spiritueux / Export : l’année 2020 s’annonce périlleuse pour la France
© François Pargny

Vins et spiritueux / Export : l’année 2020 s’annonce périlleuse pour la France

13 février 2020


Pour l’export de vins et spiritueux, 2020 est celle de tous les dangers sur deux débouchés majeurs de la France : États-Unis et Chine. Le 15 février, l’Administration Trump doit décider de la reconduction des taxes qu’elle a imposées aux vins français (25 %, hors effervescents) dans le cadre du dossier Airbus. A cette sanction appliquée depuis le 18 octobre 2019 pour une durée de quatre mois, s’ajoute le ralentissement économique et l’épidémie de coronavirus en Chine, son troisième débouché extérieur, après les États-Unis et le Royaume-Uni. « 2020 est une année d’incertitudes majeures », a ainsi déclaré le président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (Fevs), Antoine Leccia, le 11 février, lors de Vinexpo Paris, en présence de Louis-Fabrice Latour et Philippe Castéja, tous deux vice-présidents de la Fevs (tous trois de gauche à droite sur notre photo). A. Leccia : « les bons chiffres de 2019 sont en trompe l’œil » Lors de son intervention, Antoine Leccia, qui est également président du directoire du groupe AdVini, a déclaré que « les bons chiffres de 2019 sont en trompe l’œil ». D’un point de vue comptable, tous les voyants sont, effectivement, au vert : un chiffre d’affaires à l’export...

L'accès à la totalité de l'article (1564 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé