fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Réforme de l’OMC : l’UE toujours en quête d’une solution

Il y a urgence pour sauver l’OMC : le 10 décembre, l’organe d’appel ne sera plus en mesure de traiter les dossiers et les États-Unis menacent de ne pas voter son budget. Réunis à Bruxelles le 21 novembre pour un Conseil Commerce, les Vingt-huit ministres en charge du dossier ont longuement débattu des progrès réalisés pour réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC) menacée de paralysie. En vain. « Le système multilatéral, basé sur des règles, est aujourd’hui dans une situation critique. Dans trois semaines exactement l’organe d’appel cessera de fonctionner », a rappelé Ville Skinnari, le ministre finlandais du Commerce extérieur, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE. Washington bloque depuis des mois le renouvellement des juges : il n'en reste plus que trois, le seuil minimum pour fonctionner, qui sera franchi le 10 décembre car le mandat de deux d'entre eux arrive à échéance. Aveu d'impuissance Un cri d’alarme mais aussi un aveu d’impuissance pour les Européens qui ont, au cours de ces derniers mois, multiplié les rencontres et mis plusieurs propositions sur la table dans l’espoir de sortir de l’impasse. Mais les États-Unis bloquent toujours la nomination de nouveaux juges et ne semblent absolument pas...

L'accès à la totalité de l'article (843 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Réforme de l’OMC : l’UE toujours en quête d’une solution
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >