fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

1 mars 2012

Le pétrole a bon dos

Pour être de plus en plus salée – 62 milliards d’euros en 2011 –, la facture énergétique n’en est pas moins un facteur relativement secondaire du déficit commercial de la France, structurel depuis 2002. Certes, Bercy impute à l’aggravation de cette facture – + 14 milliards l’an dernier par rapport à 2010 – les trois quarts de la dégradation de notre déficit commercial 2011 (69,6 milliards d’euros, après 52 milliards en 2010). Mais elle est grandement dépendante des mouvements de yoyo de la conjoncture – cours du pétrole et de l’euro/dollar. Et la France passera douloureusement à la caisse tant qu’un mix énergétique moins vorace en hydrocarbures n’aura pas émergé. Plus grave est la détérioration sur le long terme du solde des échanges de notre appareil industriel, malgré quelques belles réussites sectorielles comme l’agroalimentaire, la chimie-parfums- cosmétique ou encore l’aéronautique. Les produits industriels représentent, en effet, plus de 90 % de nos exportations et 87 % de nos importations. Et le déficit commercial hors énergie se creuse : 24 milliards d’euros en 2011, après 20 milliards en 2010. Comme le montre le tableau ci-contre, rares sont les secteurs qui enregistrent encore des augmentations...

Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 5 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres