fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Dossier

Japon-Union européenne : opportunités et enjeux d'un accord de libre-échange
13 décembre 2012

Japon-UE, les bénéfices d’un accord

Le 29 novembre, le Conseil des ministres de l’Union européenne (UE) en charge du Commerce extérieur a adopté le mandat de négociation pour un accord de libre-échange (ALE) avec le Japon. Selon la Commission européenne, cet ALE pourrait doper de 0,8 % le produit intérieur brut (PIB) de l’UE et d’un tiers les exportations européennes vers l’archipel, tandis que les livraisons nipponnes dans l’UE augmenteraient de 23 %. L’enjeu est donc de taille. Le commerce extérieur et les investissements sont considérables entre ces deux poids lourds de l’économie mondiale, qui représentent ensemble plus d’un tiers du PIB de la planète. Toutefois, il faut s’attendre à des négociations longues et difficiles, entre deux et trois ans, explique-t-on à Paris. En premier lieu, les protagonistes ne s’entendent pas sur les chiffres de leurs échanges. Par exemple, avec la France, au premier semestre 2012, les Douanes japonaises annoncent des importations en provenance de l’Hexagone de 4,7 milliards d’euros, alors que, pour les Douanes françaises, durant la même période, les exportations tricolores vers l’archipel ont atteint 3,6 milliards d’euros. Pour le Japon, qui a vécu comme un camouflet que l’UE ait signé un ALE avec la Corée du Sud, l’objectif...

Il vous reste 87% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 5 articles
Japon-UE, les bénéfices d’un accord
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres