fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

15 septembre 2011

Les ports français reviennent dans la course

« Enfin, la réforme portuaire est passée ! » Un cri du cœur qui émane de l’immense majorité des professionnels du secteur portuaire français. La loi de réforme portuaire du 4 juillet 2008 est entrée en application le 3 mai dernier (le 10 juin à Bordeaux), après des années de conflits sociaux qui ont handicapé les ports hexagonaux et terni leur image. Elle constitue un premier pas pour un retour à la compétitivité.Selon Gilles Scognamiglio, associé d’Ernst & Young, cette réforme a pour but « d’assurer un commandement unique de la manutention portuaire via le transfert des outillages de manutention (grues et portiques). Grutiers et portiqueurs sont regroupés sous un seul commandement : la société de manutention. » Les grands ports maritimes sont désormais chargés des fonctions régaliennes, comme les missions d’aménageur : réalisation, exploitation et entretien des accès, construction et entretien des infrastructures portuaires, aménagement et gestion des zones industrielles ou logistiques. S’y ajoutent la gestion et la valorisation du domanial ; la police, la sûreté et la sécurité et les actions de promotion générale du port.Cette période agitée, qui aura duré quatre ans, a été qualifiée de « chaotique » par Christian...

Il vous reste 87% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 5 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres