fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

24 juillet 2014

Dossier Ile Maurice 2014 : L’île Maurice poursuit la diversification de son économie

De terre d’agriculture et d’industrie sucrière, Maurice est devenue une place financière qui compte dans la région et un pôle de développement des technologies de l’information et la communication (Tic). La petite île doit, néanmoins, encore se battre pour mettre l’ensemble de ses infrastructures à niveau, notamment les routes et les réseaux d’électricité et d’eau. À l’image du Fond Monétaire International (FMI), de nombreuses institutions s’accordent à dire que la diversification de l’économie mauricienne est un succès. Un simple exemple : en mai dernier, le Forum économique mondial (FEM) a classé le groupe mauricien GML dans le club des 16 sociétés africaines figurant dans sa liste des entreprises mondiales en croissance. GML ou encore Terra Omnicane illustrent la nouvelle vision de la petite île de l’océan Indien. En quelques années, ces groupes sucriers ont investi la plupart des activités existantes, de l’immobilier à la biotechnologie en passant par l’énergie et les services financiers. Sans ressources naturelles, comme le souligne Patrice Falzon, secrétaire général de la Chambre de commerce et d’industrie France Maurice (CCIFM), et Michel Rosenberg, chef du Service économique (SE) de l’ambassade de France, l’île...

Il vous reste 85% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres