fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© WTO / OMC
Pays & marchés

Il y a urgence pour sauver l’OMC : le 10 décembre, l’organe d’appel ne sera plus en mesure de traiter les dossiers et les États-Unis menacent de ne pas voter son budget. Réunis à Bruxelles le 21 novembre pour un Conseil Commerce, les Vingt-huit ministres en charge du dossier ont longuement débattu des progrès réalisés pour réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC) menacée de paralysie. En vain.

« Le système multilatéral, basé sur des règles, est aujourd’hui dans une situation critique. Dans trois semaines exactement l’organe d’appel cessera de fonctionner », a rappelé Ville Skinnari, le ministre finlandais du Commerce extérieur, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE.

Washington bloque depuis des mois le renouvellement des juges : il n'en reste plus que trois, le seuil minimum pour fonctionner, qui sera franchi le 10 décembre car le mandat de deux d'entre eux arrive à échéance...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 350
diffusée le 28 novembre 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >