fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Commerce mondial : les échanges resteront faibles au 1er trimestre selon l'OMC
© Kamonrat-Fotolia.com
Pays & marchésRéglementations

Article mis à jour le 19 septembre 2018 10H.

Œil pour œil, dent pour dent ! La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine vient de franchir un nouveau palier inquiétant avec l’annonce par le président Donald Trump, le 17 septembre, d’une augmentation des droits de douanes américains sur 200 milliards de produits chinois importés supplémentaires pour les porter à 10 % dans un premier temps, à partir du 24 septembre, puis à 25 % en janvier 2019, si rien ne se passe selon les attentes américaines. Une annonce suivie immédiatement par une riposte chinois similaire.

Dans le communiqué publié par la Maison Blanche*, le président américain inscrit cette décision, intervenu après « 7 semaines » d’échanges avec les autorités chinoises, dans le cadre du processus de la section 301 de l’US Trade Act de 1974, déclenché il y a 12 mois pour forcer la Chine à modifier certaines de ses politiques et pratiques jugées déloyales en matière de technologies et de propriété intellectuelle, comme les transferts de technologies forcés. En l’occurrence, « jusqu’à présent, la Chine n’a pas changé ses pratiques », juge-t-il.

La menace d'une troisième phase

Réponse immédiate de Pékin : nous n’avons d’autre choix que de riposter de façon simultanée, a fait savoir le ministère chinois du Commerce dans un communiqué du 18 septembre. Le même jour, Pékin annonçait de nouveaux droits de douane sur 60 milliards d'importations d'origine américaine, avec une liste de 5200 produits concernés. En août, la Chine avait adopté des mesures de rétorsion immédiates sur 16 milliards de produits américains importés en réponse à une mesure similaire de Washington, portant à 100 milliards le volume des échanges commerciaux bilatéraux touchés par ces augmentations de droits de douanes.

En pleine négociation avec les Chinois sur ces questions commerciales, l’administration américaine a donc décidé d’accentuer le rapport de force avec Pékin et de franchir la fameuse deuxième phase de son plan de bataille tarifaire, après une première phase de hausse des tarifs à 25 % sur un total de 50 milliards d’importations chinoises.

Une troisième phase est prévue et a d’ores et déjà été brandie comme menace par la Maison Blanche : elle imposerait 25 % de droits de douanes sur le reste des importations en provenance de Chine à partir de janvier 2019, soit 267 milliards de dollars de produits, en cas de mesures de rétorsion de la part de cette dernière. Les consommateurs américains seraient alors encore plus largement touchés.

Une liste de 5745 produits chinois concernés

La liste mise à jour de produits chinois frappés par ces nouveaux tarifs douaniers est en ligne sur Internet **. Elle comporte 5745 articles touchés et 11 exemptions partielles. Impossible dans donner le détail ici tant les secteurs concernés sont nombreux.

Quelque 286 produits, essentiellement des biens de consommation courante, qui figuraient dans la liste initiale de plus de 6031 produits, ont été épargnés par cette hausse cette fois-ci mais devraient être touchés si la phase 3 est effectivement mise en œuvre, selon Trade News Analysis, le compte Twitter du site d’information Market Access Map du Centre de commerce international à Genève (ITC). Ce retrait ferait suite aux pressions de grandes entreprises américaines comme Apple.

Une menace sur la croissance

Cette nouvelle escalade commence à sérieusement inquiéter les observateurs du commerce international. Avec les mesures tarifaires prises par Donald Trump depuis son arrivée à la Maison Blanche (acier, aluminium, produits chinois), le taux de droit de douane moyen appliqué par les Etats-Unis a été porté à 5,2 %, contre 3,5 % auparavant selon les calculs les analystes économiques du groupe Allianz.

Dans un commentaire posté sur Twitter, Ludovic Subran, le directeur de la Recherche économique de l’assureur allemand, estime que si cette hausse de droits de douane à 10 % « nous ramènent dans les années 80 pour le tarif américain moyen », « nous entrons dans une zone dangereuse avec des impacts moins négligeables sur la croissance, l’inflation et les arbres… ».

Christine Gilguy

*https://ustr.gov/sites/default/files/enforcement/301Investigations/Tariff%20List_09.17.18.pdf

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >