En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
France   •   Commerce extérieur   •   Union européenne   •   Chine   •   Commerce international   •   États-Unis   •   Commerce   •   G20   •   Business France   •   OMC   •   
4 décembre 2018

Commerce mondial : en 2019, la France pourrait capter 28 milliards de plus à l’export

© maxsim-Fotolia.com

L’amplification de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine été évitée lors du Sommet du G20 à Buenos Aires – quoi que l’on attende encore les détails de l’accord noué entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping le 1er décembre-, ce qui devrait apaiser à court terme les craintes d’un durcissement. De quoi éclaircir l’horizon des marchés mondiaux pour 2019.

L’assureur crédit Euler Hermes, qui avait parié sur un apaisement entre les deux grandes puissances économiques, revient fort à propos dans un communiqué du 4 décembre sur les tendances qui se dégagent de ses dernières prévisions dans ce domaine, publiées le 29 novembre dernier.

Des importations tirées par les grands pôles économiques

En l’occurrence, les plus importantes opportunités viendront des grands pôles économiques mondiaux : Etats-Unis, Chine et zone euro, dont les importations vont croître respectivement de 193 milliards de dollars (Mds USD), 161 Md USD et 260 Md USD.

Selon l’assureur-crédit, aux Etats-Unis, la demande sera tirée par le stimulus budgétaire de l’administration Trump et la hausse des salaires associée à un dollar relativement fort. En Chine, le moteur sera la forte croissance de la consommation privée et l’ouverture des marchés domestiques. En zone euro, le facteur de dynamisme de la demande sera l’amélioration du marché du travail et la résilience tant de l’investissement que de la consommation.

Parmi les grands pays exportateurs qui devraient bénéficier de cette manne, la France devrait tirer son épingle du jeu en captant 28 milliards d’euros en 2019.

Forte demande dans les services

Au plan sectoriel, les plus importants volumes d’exportations supplémentaires seront enregistrés dans les services avec 365 Md USD, au même niveau qu’en 2018. Euler Hermes indique observer « une croissance continue du secteur des services dans les marchés émergents ».

Elle s’explique par le fait que le secteur industriel devient plus orienté services, avec une augmentation des dépenses de R&D, marketing et ventes, service clientèle et services financiers. La montée des classes moyennes « fait naître de nouveaux besoins consommateurs », portée par une digitalisation croissante de l’économie. D’où un essor des plateformes commerciales et l’amélioration des offres de services en ligne.

Certains secteurs de l’industrie –automobile, métallurgie, sidérurgie- sont en revanche très exposés à un regain de protectionnisme.

Pour découvrir tous les détails de ces prévisions d’Euler Hermes, nous vous invitons à relire notre analyse détaillée, en accès gratuit : Commerce mondial : des opportunités à l’export en 2019, sous la menace du protectionnisme (gratuit).

Desk Moci

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >