fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Commerce extérieur / France : le déficit se stabilise en janvier (Douanes)
© Jens-Fotolia.com
Pays & marchés

Au premier trimestre, sous l’effet de la crise sanitaire liée au Covid-19 conjuguée au début de la période de confinement qui ont ralenti fortement les flux commerciaux export comme import, la balance commerciale française s’est détériorée de 0,5 milliard d’euros (Md EUR) par rapport au trimestre précédent pour s’établir à - 14,3 Mds EUR selon les chiffres trimestriels* de la Douane publiés ce 7 mai.

Chute des exportations de biens manufacturés

Les exportations se sont contractées « très fortement », de 7,3 % à 117,8 Mds EUR. Cette baisse s’explique en partie par la chute des exportations de produits aéronautiques (- 25,9 % à 12,4 Mds EUR), après un 4ème trimestre 2019 particulièrement élevé (+ 8,4 Mds EUR d’excédent), à la suite des demandes de reports de livraisons.

L’excédent de la filière aéronautique et spatiale s’est établi à + 5,2 Mds EUR au 1er trimestre 2020 contre + 8,4 Mds le trimestre précédent. La filière connaît « une détérioration de l’excédent sans précédent » (-3,2 Mds EUR), « sous l’effet d’un effondrement des livraisons au mois de mars et, dans une moindre mesure, du contrecoup en janvier des nombreuses livraisons de décembre 2019 », observe la Douane.

Outre les produits aéronautiques, globalement, les exportations de « produits manufacturés » (produits des industries agroalimentaires ; équipements mécaniques, électroniques et informatiques ; matériels de transport (industrie automobile, aéronautique et spatiale ; navires et bateaux) ; autres produits industriels dont produits pharmaceutiques) ont essuyé un « fort recul » (- 8 %) entre le quatrième trimestre 2019 et le premier trimestre 2020.

Les ventes à l'international de matériels de transport ont ainsi reculé de 19,6 % dont notamment - 25,9 % pour les produits de l'industrie aéronautique et spatiale et - 13,2 % pour l’automobile. Le textile-habillement a pour sa part accusé une baisse de ses exportations de 12,1 % ; les équipements mécaniques de - 7,4 % et les produits des industries agroalimentaires de 0,3 %.

Seules les livraisons de produits pharmaceutiques ont connu une hausse des montants exportés (+ 13,3 %).

Hausse de 5 % des exportations de produits agricoles

En ce qui concerne les ventes à l'export de produits de l'agriculture, elles sont en « nette hausse » (+ 5 %), comme au trimestre précédent, précise la Douane.

Toutefois cette hausse ne suffit pas pour contrebalancer la baisse des exportations enregistrée dans les autres filières (produits manufacturés et énergie – le montant des livraisons de produits de l’énergie a diminué sensiblement (- 5,7 %)).

De ce fait, les exportations tricolores ont accusé une baisse globale de 7,3 % au premier trimestre.

Les importations reculent 

Quant aux importations, elles ont reculé « franchement » au 1er trimestre : - 6,2 % à 132 Mds EUR. La contraction des achats français a concerné la quasi-totalité des produits importés « à l’exception notable », relève la Douane, des produits pharmaceutiques (+ 12,7 %) ainsi que des produits pétroliers raffinés (+ 11 % après + 6,9 % au 4ème trimestre 2019) dans un contexte de ralentissement de la production française.

Les importations de produits de l’aérospatial ont ainsi baissé de 14,4 % ; celles de produits automobiles de 12,4 % ; celles de navires et bateaux de 8,4 % ; celles du textile-habillement de 13 % ou encore celles de produits des industries agroalimentaires de 0,2 %.

Globalement, les importations de produits manufacturés ont diminué de 6,3 % au cours des trois premiers mois de 2020.

Quant aux achats de produits agricoles, ils ont affiché une baisse de 1,3 % et ceux de produits énergétiques de 6,9 %.

In fine, bien que la baisse des importations soit plus forte que celle des exportations, le solde commercial de la France s'est creusé de 500 millions d'euros entre le quatrième trimestre 2019 et le premier trimestre 2020 sous l'effet « exclusivement », souligne la Douane, de la détérioration de l’excédent des produits aéronautiques et spatiaux.

Desk Moci

Pour en savoir plus :
Consultez l'étude trimestrielle de la Douane sur les chiffres du commerce extérieur français ci-jointe en fichier PDF

douane-chiffres-du-commerce-exterieur-analyse-trimestrielle-du-1er-trimestre-2020
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >