fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Weissblick-Fotolia.com
Etudes & rapportsPays & marchésRéglementations

Le 13 septembre, les secrétaires d’État à l’Europe et aux affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, et à la Transition écologique et la solidarité, Brune Poirson, ont réuni au Quai d’Orsay le Comité de  suivi national des dossiers de politique commerciale. Avec comme sujet numéro 1, compte-tenu de l'urgence : définir la marche à suivre sur le traité de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Canada, le CETA (Comprehensive Economic and trade agreement) ou AECG en français (Accord économique et commercial global), qui doit entrer en vigueur à titre provisoire le 21 septembre prochain. Une réunion à laquelle avaient été conviés plusieurs parlementaires et l’économiste Katheline Schubert (Paris School of Economics-Université de Paris), présidente d'une Commission d’évaluation de l'impact de cet accord sur l'environnement, la santé et le climat, qui venait de livrer son rapport au Premier ministre Édouard Philippe (lire notre Alerte confidentielle du 12 septembre*).
Preuve que la tâche n'a pas été facile -le seul traité CETA comporte pas moins de 2300 pages...-, les débats se seront prolongés une heure de plus que la durée prévue. La poignée de journalistes, dont Le Moci, venue pour la conférence de presse des secrétaires d’État, ont dû attendre la fin des débats pour en savoir plus.

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >