fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© J3G
Entreprises & secteurs

Les Africains apprécient le pain et Mecatherm a fait de ce continent un axe de développement commercial stratégique pour accroître son activité à l’international, qui représente déjà 92 % de son chiffre d’affaires.

(Photo : Catherine Eydoux, directrice du pôle d’Accompagnement international du groupe Crédit Agricole et Frédéric Adam (à droite), directeur du Commerce international chez LCL ont remis le 1er décembre à Paris lors de la huitième cérémonie du Palmarès des PME & ETI leaders à l'international le prix Entreprise Région du monde du Moci à Olivier Sergent, président de Mecatherm).

Baguettes, pains de mie, pains artisans, viennoiseries, pizzas… Ses lignes de boulangerie industrielle produisent de 700 kilos à 5 tonnes de produits de panification par heure. L’entreprise alsacienne Mecatherm, fondée en 1964 à Barembach près de Strasbourg par René Voegtlin, est devenue le spécialiste mondial des équipements pour la boulangerie industrielle. Le groupe conçoit et fabrique des fours, des machines et des lignes de production automatisées de produits de boulangerie industrielle qu’il commercialise dans 63 pays. Il emploie 400 personnes sur ses trois sites industriels en France, basés à Barembach (siège et usine), à Wisches (Seine-Maritime) et à Montilliers, au sud d’Angers (Maine-et-Loire).

Avec plus de 780 lignes automatiques en fonctionnement sur les cinq continents, le spécialiste de la boulangerie industrielle a accéléré sa croissance à l’international qui représente désormais l’essentiel de son activité. « Nous réalisons 92 % de notre CA à l’export », souligne Olivier Sergent, président de Mecatherm. « La moitié dans les pays occidentaux en Europe et en Amérique du Nord mais aussi en Australie, au Japon et en Corée du Sud », développe-t-il, « l’autre moitié, dans les pays émergents d’Asie (Chine, Inde, Vietnam), d’Afrique, d’Amérique latine, ainsi qu’en Russie et dans les pays d’Europe de l’Est ».

C’est sous l’impulsion d’Olivier Sergent qu’à partir de 2006, l’ETI alsacienne, déjà exportatrice à ses débuts vers l’Allemagne puis dans les années 70 vers les États-Unis, le Japon et l’Australie, décide de développer son activité à l’export en ciblant les pays émergents et en développement. « Ils représentent un axe de développement stratégique pour nous », confie le dirigeant. « Dans des pays comme l’Inde, expose-t-il, le pain représente un enjeu pour nourrir la population rurale et urbaine ». En outre, dans les pays émergents, l’augmentation du niveau de vie et l’urbanisation accroissent la demande, la population dans les villes aspirant à consommer davantage de produits agroalimentaires industriels. « Dans ces régions, on assiste à l’émergence des classes moyennes et au développement de la grande distribution », analyse Olivier Sergent. Les marchés asiatiques et africains représentent de formidables opportunités de développement.

L’Afrique pèse 10 % du CA

L’entreprise se concentre depuis quelques années sur l’Afrique, où la consommation de pain augmente avec l’urbanisation accélérée du continent et l’essor d’une classe moyenne qui aspire à la consommation. Le groupe est en particulier présent dans les pays francophones et lusophones, dont les populations historiquement sont friandes de la baguette et de pain frais. Mecatherm a installé ses lignes de fabrication de baguettes et de pain croustillant en Algérie, en République démocratique du Congo (à Kinshasa), en Guinée équatoriale et en Angola. « Nous réalisons 10 % de notre CA en Afrique, c’est clairement un axe de développement stratégique pour nous », affirme Olivier Sergent. « On conçoit, ajoute-t-il, des lignes spécifiques dédiées au marché africain ». Et pour vendre en Afrique ce type d’équipement, l’entreprise alsacienne n’hésite pas à proposer à ses clients des solutions de financement.

Mecatherm équipe la plus grande usine de pain du Mozambique

Au Mozambique, par exemple, cette stratégie a été gagnante. Le spécialiste des équipements de boulangerie industrielle y a livré quatre lignes entièrement automatisées pour la fabrication de baguettes, de pains ronds et de pains de mie. Elles équipent une usine de fabrication de pain industriel basée dans la région de Maputo et appartenant à la boulangerie industrielle Espiga d’Ouro, en français Epi d’Or. Inaugurée le 21 septembre dernier, cette usine, qui est la plus grande de son secteur au Mozambique, produira, en pleine capacité, 1,8 million de pains par jour.

« Le Mozambique est l’un des pays du monde le plus pauvre avec un PIB de 1 046 dollars par tête en 2013 », rappelle le dirigeant. L’usine apportera aux Mozambicains, du pain de qualité, en quantité, à un prix abordable. En effet, le groupe industriel alsacien a obtenu un prêt pour son client, une enseigne de grande distribution qui opère des supermarchés dans le pays, afin qu’il puisse régler son investissement dans de meilleures conditions – de taux d’intérêt notamment – que ce qu’il aurait obtenu localement. « Le projet a été financé grâce à l’accord avec Bpifrance assurance export qui a accordé un crédit export », précise Olivier Sergent.

Les marchés anglophones en ligne de mire

Après le Mozambique, Mecatherm a mis le cap sur l’Afrique australe. « On a un projet en cours en Angola où une de nos lignes est en cours d’installation à Luanda », confirme Olivier Sergent. Mais le spécialiste de la boulangerie industrielle ne compte pas se limiter à l’Afrique lusophone. « On a de très gros projets en Afrique de l’Est », dévoile encore Olivier Sergent. Les pays anglophones d’Afrique, habitués au pain de mie consommé au Royaume-Uni, sont aussi dans la ligne de mire de Mecatherm. « On se dirige maintenant vers les pays d’Afrique de l’Est anglophones comme le Kenya et la Tanzanie », confirme le dirigeant.

En moyenne, 12 mois s’écoulent entre la conception, la fabrication et la mise en route des lignes jusqu’à leur pleine production. Pour être exportées, les lignes Mecatherm assemblées dans ses trois usines sont livrées en plusieurs parties du fait de leur dimension : 100 mètres de longueur par 12 mètres de largeur. « Une fois démontées pour être expédiées à l’export, nos lignes peuvent être transportées dans 40 conteneurs », détaille le dirigeant. Elles sont ensuite installées et mises en route localement par les équipes d’ingénieurs commerciaux de l’équipementier alsacien.

Le service commercial assure le suivi, depuis la prise de commande, au service après-vente jusqu’à la formation des équipes techniques locales pour assurer la maintenance des équipements. « Nous suivons la conception et l’exécution d’un projet comme un architecte », signale Olivier Sergent. Le groupe ambitionne de vendre ses lignes partout où, en Afrique, il y a de l’appétit pour du pain croustillant ou du pain de mie. « À horizon 5 ans, on espère être présent dans trois quarts des pays africains », conclut Olivier Sergent.

Venice Affre

Pour en savoir plus :
- Neuvième Palmarès Moci 2017 : les huit PME et ETI leaders à l’export sont…
- Palmarès MOCI 2017 : Anne Delleur (Arcancil), Exportateur de l’année
- Palmarès MOCI 2017 : Adrenaline Hunter, Jeune pousse globale de l'année
- Palmarès MOCI 2017 : Technogenia, Entreprise exportatrice de l’année
-
Pamarès MOCI 2017 : Lim, Savoir-Faire exportateur de l’année

- Palmarès MOCI 2017 : le “bleu” de Provepharm, Produit export de l’année
- Palmarès MOCI 2017 : Interlude, Exportateur francilien de l’année
- Palmarès MOCI 2017 : Le Slip Français, Meilleure com' à l'export de l'année

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >