fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© J3G
Entreprises & secteurs

Provepharm Life Solutions voit la vie en bleu. La société marseillaise de biotechnologie, installée sur la technopole de Château-Gombert, est devenue en quelques années un leader mondial en remettant à jour un colorant particulièrement puissant, le bleu de méthylène. Ce qui lui vaut aujourd’hui de détenir le produit exportateur de l’année !

(Photo : Ludovic Rincel, directeur régional Ile-de-France chez Dachser SE, a remis le 1er décembre à Paris lors de la huitième cérémonie du Palmarès des PME & ETI leader à l'international le prix Produit export de l'année du Moci à Olivier Derouard, directeurs des opérations internationales et marketing de Provepharm).

« C’était un produit connu ayant fait ses preuves comme antidote à l’empoisonnement sanguin, mais qui avait été abandonné en raison de la présence d’impuretés et de métaux lourds potentiellement toxiques », relate le directeur général, Michel Féraud. En le rendant pur, Provepharm Life Solutions a su ainsi répondre aux normes internationales actuelles extrêmement exigeantes en matière de sécurité et santé. Et ainsi développer une nouvelle niche… mondiale. Logiquement, ce leadership mondial s’est traduit dans les chiffres : l’activité a été multipliée par cinq ces deux dernières années ! Le chiffre d’affaires de la PME devrait encore franchir la barre des 30 millions d’euros à la fin de l’année, dont 95 % à l’international dans 25 pays.

Le sésame européen a ouvert des portes

Logée en pépinière avec un capital de 8 000 euros en 2007, l’ancienne startup compte aujourd’hui 50 salariés. Ingénieur chimiste de formation, Michel Féraud, également co-fondateur de l’entreprise, explique que la PME qui menait des activités de recherche au départ pour de grands laboratoires (Sanofi, Pierre Fabre…) a voulu redonner sa chance au bleu de méthylène.

Avant même d’obtenir ses autorisations de mise sur le marché (AMM) en 2011 en Europe, puis au Japon et en Australie, Provepharm Life Solutions avait anticipé en mettant un pied aux Etats-Unis, le plus grand marché pharmaceutique de la planète, pour se faire connaître des distributeurs, préparer l’activité commerciale et travailler avec les autorités américaines. «

Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous ne partions pas de zéro, l’indication thérapeutique était connue. Et, pour autant, nous avons réalisé une première mondiale en proposant un produit performant et sûr », expose au Moci le directeur général de Provepharm Life Solutions. Un résultat salué par l’Agence européenne des médicaments (EMA), qui a appliqué à son bleu de méthylène une procédure de mise de marché centralisée, c’est-à-dire unique pour ses 30 États membres, bien que ce ne soit pas une innovation intégrale.

Le sésame européen a contribué ensuite à ouvrir les portes du Japon et de l’Australie à son produit, appelé Proveblue. Notamment au Japon, où « l’exigence de qualité y est parmi les plus hautes au monde. Le bleu de méthylène y est considéré comme un Life Saving Product ou un antidote, qui est, d’ailleurs, reconnu par l’Organisation mondiale de la santé parmi la centaine de produits indispensables, », explique Michel Féraud.

Les États-Unis pèsent deux tiers des exportations

En juin 2016, Provepharm Life Solutions a obtenu l’accord de la Food and Drug Administration (FDA), homologue aux États-Unis de l’EMA, mais avec des compétences plus larges (dispositifs médicaux, santé alimentaire), pour y commercialiser son bleu de méthylène pur, sous le nom de ProvayBlue. Aujourd’hui, ce pays compte pour les deux tiers des exportations de la société marseillaise, qui s’est dotée d’une filiale à New-York avec deux experts locaux : Provepharm Inc, qui va être renforcé, réfléchit d’ores et déjà à de nouveaux développements avec les autorités nationales.

Le modèle de Provepharm Life Solutions est généralement le suivant : la PME est responsable des brevets et des AMM accordés dans le monde, ainsi que de la fabrication qui est réalisée par des sous-traitants. Une fois les ampoules de Proveblue prêtes, elles sont acheminées dans les pays d’exportation. Sur place, l’entreprise travaille avec des distributeurs, le logo des deux sociétés figurant ainsi sur les emballages des articles. Les clients finaux sont les hôpitaux.

Levée de fonds programmée en 2018

Limité par ses capacités de production, Provepharm Life Solutions investit à l’heure actuelle dans un nouvel atelier de production dédié, près de son siège. Parallèlement, un plan de recrutement « très fort » va être mené, promet le directeur général, et une levée de fonds va être lancée courant 2018.

Confrontée à une crise de croissance, l’entreprise a besoin de se renforcer. Elle a pu bénéficier du programme Accélérateur de Bpifrance, « qui nous a apporté un accompagnement spécifique et un éclairage extérieur intéressant », se félicite Michel Féraud. Être présent aux États-Unis ouvre de nouveaux horizons. Et dès l’an prochain, après trois ans de préparation, Provepharm Life Solutions devrait s’implanter en Corée du Sud. D’autres marchés sont encore visés, comme l’Amérique latine et le Canada.

Le bleu de méthylène peut encore servir de marqueur pour le cancer. Depuis 2009-2010, la société des Bouches-du-Rhône développe un partenariat avec l’italien Cosmo Pharmaceuticals, qui développe une solution de détection du cancer colorectal. Elle lui fournit la matière active de son Proveblue. Michel Féraud estime que les AMM devraient être accordés, tant du côté de l’Europe que des États-Unis, début 2019. Ce dirigeant à l’accent chantant a d’autres projets. Un partenariat scientifique a ainsi été conclu avec la Direction générale de l’armement (DGA). Mais sur ce sujet, il reste discret. Top secret.

François Pargny

Pour prolonger :
- Neuvième Palmarès Moci 2017 : les huit PME et ETI leaders à l’export sont…
- Palmarès MOCI 2017 : Anne Delleur (Arcancil), Exportateur de l’année
- Palmarès MOCI 2017 : Adrenaline Hunter, Jeune pousse globale de l'année
- Palmarès MOCI 2017 : Technogenia, Entreprise exportatrice de l’année
- Pamarès MOCI 2017 : Lim, Savoir-Faire exportateur de l’année

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >