fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© DR
Entreprises & secteursPays & marchés

Le secteur naval est, avec l’aéronautique, celle où le « chasser en escadrilles » à l’export à le mieux pris ces dernières années. Témoin : sa présence en force – 50 entreprises au total, la première délégation étrangère participante – au salon australien Pacific de Sydney, qui vient d’ouvrir ses portes (8 - 10 octobre).

Toutes ces entreprises ne se sont pas rendues aux antipodes dans une délégation unique, mais l’organisme fédérateur de la filière, le GICAN (Groupement des industries de construction et activités navales), lui-même organisateur du « pavillon France » avec le concours de Business France,  a joué son rôle en publiant un communiqué qui présente l’ensemble des délégations françaises présentes à ce salon.

Montée en puissance du partenariat stratégique

La France ne pouvait pas faire moins. L’Australie, où elle déploie un partenariat stratégique d’une ampleur inédite en matière de défense et de coopération industrielle dans le cadre du contrat géant des douze sous-marins de dernière génération –Classe Attack- remporté en 2016, avait participé en masse au dernier salon Euronaval (23-26 octobre 2018) avec plus de 50 entreprises présentes. Ce partenariat est en train de monter en puissance avec des projets concrets.

Outre les vingt-six entreprises embarquées sur le pavillon France par le Gican –dont Naval Group, tête de pont du contrat des sous-marins, onze autres exposent pour la première fois « sous pavillon australien ou en lien avec un partenaire australien ». Des témoins concrets, vis-à-vis des Australiens, que la mise en œuvre de la coopération industrielle promise par la France commence à se diffuser dans le tissu industriel australien. Egalement présentes au salon Pacific 2019, une délégation de quatorze entreprises françaises emmenées par le programme Maritime Connection Days de Business France ou présentes sous leur propre bannière sur le salon*.

« Au total, plus de 50 entreprises françaises seront représentées dans la délégation française afin de s’engager en faveur de l’accélération du développement de l’industrie australienne avec des partenaires locaux » se réjouit le Gican. Ces derniers mois, deux mission des Maritime Connection Days ont été conduites par Business France pour faciliter la mise en relations entre entreprises françaises et australiennes et de nombreux accords interentreprises ont été conclus lors Euronaval 2018.

Depuis janvier 2019, le Gican, qui accompagne les entreprises françaises dans le déploiement de cette coopération, a en outre déployé à Adélaïde, non loin du site de construction des futurs sous-marins, un volontaire international en entreprise (VIE) qui a pour mission de coordonner l’implantation et les contacts locaux des entreprises françaises.

Pour Hervé Guillou, le président du Gican et P-d-g de Naval Group, cette opération est clairement un succès : « la présence de plus de 50 entreprises françaises à Pacifi 2019 marque une nouvelle fois toute l’importance de la relation industrielle et de la coopération croissante entre les deux pays. Le programme des futurs sous-marins australiens, dont l’accord de partenariat stratégique signé entre Naval Group et le Commonwealth d’Australie en février dernier est un jalon structurant et une formidable opportunité pour les entreprises navales françaises et australiennes, et il doit permettre un développement accéléré du tissu industriel local. Cet appel a de nouveau été entendu par les industriels, et nous nous félicitons des collaborations que cette présence laisse envisager ».

Desk Moci

*Entreprises présentes sur le stand France : Naval Group, Safran, Jeumont, ECA Group, Diginext, iXblue, Souriau, Ades Technologies, Air Liquide, Besse, Coyard, Groupe FIVA, Lacroix, Axon, Expleo, SEAir, Sofresud, Ameris, Unseenlabs, Howden, Altrad, FCE, Johnson Controls Industries, Bureau Veritas, Ponticelli, Eurotorp.

Certaines entreprises comme Thales exposeront par ailleurs sur leur propre stand.

Entreprises présentes sous pavillon australien ou avec leur partenaire australien : Predict Australia, Cadgile/FIVA, Ingeliance Australia, Adexflow/Logicam, Socitec/Mackay, CNIM, Engie-Axima/Noske Kaiser, Issartel/H.I. Fraser, DEF Marine/H.I. Fraser, AMI/ENAG.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >