fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© V. A.
AidesEntreprises & secteurs

Accompagner une soixantaine de PME pour les aider à se développer et à devenir des ETI, tel est l’objectif du programme « L'Accélérateur PME » lancé le 5 mars par la banque publique Bpifrance et la Direction générale des entreprises (DGE) depuis le siège de Bpifrance.

Quelque 68 PME, dont 54 % sont issues des services et 46 % du domaine de l’industrie, ont été sélectionnées pour participer à ce programme sur la base de critères objectifs évaluant leur potentiel de croissance et leur motivation à suivre le programme.

Un accompagnement sur-mesure pour devenir des ETI

« Nous allons les aider à devenir des ETI », a indiqué Nicolas Dufourcq (notre photo), le directeur général de Bpifrance, lors de son discours d’introduction rappelant « qu' international + innovation = croissance. C'est toujours la même équation qui permet aux entreprises de multiplier par deux ou trois leur chiffre d'affaires ».

Le programme « L'Accélérateur PME » vise à aider pendant 24 mois des petites et moyennes entreprises (PME), de tous secteurs et régions confondus, à renforcer leur croissance pour devenir des entreprises de taille intermédiaire (ETI). A l'issue d'un diagnostic à « 360 degrés » pour identifier le potentiel export, le potentiel de croissance externe, le potentiel d'innovation ou encore le potentiel d'amélioration de la performance industrielle des PME, celles-ci sont ensuite orientées vers les outils de soutien les mieux adaptés à leurs besoins : innovation, croissance externe, développement international...

Pour conclure, Nicolas Dufourcq s’est adressé aux entreprises faisant partie du programme qui étaient présentes dans l’assistance : « Vous êtes la première promotion du programme, vous êtes les clients tests de cette initiative nouvelle et sans égal en Europe ».

Un accès direct aux services des partenaires de Bpifrance

Les entreprises auront accès pendant deux ans aux services d’accompagnement de Bpifrance et de ses trois partenaires : Business France, l’Institut du mentorat entrepreunarial (IME) et l’association Pacte PME.

Les PME bénéficieront grâce à l'IME d'un mentorat individuel réalisé sous la supervision d'un entrepreneur bénévole, lui-même dirigeant d'entreprise ayant fait l'expérience des mêmes problématiques auxquelles est confrontée la PME ayant intégré le programme. Et grâce à l'aide de Pacte PME, elles pourront être mises en relation avec des grands groupes français. Cet accès à de nouveaux clients doit leur permettre de conquérir de nouveaux marchés.

Enfin, Business France, entité née de la fusion d'Ubifrance avec l'Agence française pour les investissements internationaux (Afii), mettra les PME en relation avec des partenaires internationaux.

Un volet "accompagnement export"

Le programme a pour objectif de booster le développement des PME pour les aider à devenir des ETI afin qu'elles puissent ensuite aller sur les marchés à l'export. En effet, comme l'a souligné lors de son intervention Pascal Faure, directeur général de la DGE – nouveau nom de l'ancienne DGCIS (Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services) du ministère de l’Économie, de l'industrie et du numérique : « ce sont les ETI qui ont la taille critique pour croître, pour innover et pour exporter. Les performances des ETI à l’exportation, a-t-il poursuivi, dépassent celles des PME ».

Le module "Accompagnement export" du programme a pour ambition d'aider les PME à conquérir de nouveaux marchés à l'international. L’entreprise bénéficiera d’une mise en relation avec des partenaires internationaux, d'un audit export, d'un ciblage des marchés potentiels, ou encore d’une mission de prospection. Après réalisation d'un diagnostic export, l'entreprise est orientée vers l'offre de Business France. « Nous accompagnons chaque année à peu près 9 000 entreprises à l’international », a ainsi indiqué Muriel Pénicaud, directrice générale de Business France. « En moyenne, a-t-elle informé, 38 % des entreprises que nous accompagnons développent un courant d’affaires dans le pays où elles ont souhaité être accompagné ».

« Nous n’avons pas suffisamment d’ETI dans le paysage économique français », a fait remarquer Emmanuel Macron, le ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique, venu pour le lancement du programme. En France, les ETI (environ 4 800) sont trois fois moins nombreuses qu'en Allemagne, pourtant elles « sont des PME qui ont réussi à s’internationaliser et qui ont réussi à exporter », a précisé Emmanuel Macron.

Le ministre a appelé les PME à avoir de l'ambition et à ne pas aller à l’international seules, mais à plusieurs, avec d'autres PME. « Il faut rompre l’individualisme des entrepreneurs », a-t-il ainsi prévenu. « Il faut être ambitieux et jouer collectif », a résumé Emmanuel Macron qui s’est engagé à venir chaque année faire le point du programme avec les entreprises.

Venice Affre

Pour prolonger :
- Le nombre de PME exportatrices a retrouvé son niveau d’avant-crise (Bpifrance)
- France : Les PME exportatrices restent aussi les plus optimistes (enquête Bpifrance Le Lab)

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >