fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© DR
AidesEntreprises & secteursPays & marchés

Le soutien à l’export et le tourisme sont deux domaines dans lesquels l’Etat et les Régions annoncent une coopération renforcée et, si cette initiative tient ses promesses, une meilleure cohésion des politiques publiques. C’est ce que l’on peut retenir de la déclaration commune  publiée le 5 septembre par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, son secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne, et le président de l’Association régions de France et de la Région Grand Est, Philippe Richert, à l’issue d’une réunion tenue au Quai d’Orsay à Paris entre les deux ministres et les présidents de régions.

Cette réunion, initiée par Jean-Yves Le Drian et Philippe Richert, marque « la volonté du ministère et des régions d’approfondir beaucoup plus étroitement leur coopération et de supprimer les doublons, en vue de renforcer l’efficacité des dispositifs publics en faveur de l’internationalisation des entreprises et le développement de la filière touristique, souligne le communiqué commun. La bonne articulation et la mise en cohérence des politiques nationales et régionales en ces deux domaines constituent un enjeu primordial du dialogue entre le ministère et les régions ».

Si le texte ne contient que des grandes orientations et des objectifs généraux et reste peu précis sur les modalités concrètes, il n’en reprend pas moins l’idée de parvenir à la mise en place dans les territoires de « guichets uniques » cher au patron du Quai d’Orsay, qui y voit le moyen d’augmenter de 125000 à 200 000 le nombre d’entreprises exportatrices sous le quinquennat, et pose le cadre général de la future coopération Etat / Régions en matière de soutien au commerce extérieur et de tourisme. L’ambassadeur est toutefois présenté comme ce fameux point d’entrée unique à l’étranger, ce qui était un souhait du ministre.

Soutien à l’export : Business France, BPI, les Régions et les CCI

En matière d’export, le texte affirme ainsi que le ministère et les Régions « sont convaincus de la nécessité de simplifier et de rationaliser l’écosystème public de soutien à l’internationalisation des entreprises pour assurer un accompagnement répondant à la diversité des besoins des entreprises en fonction de leur expérience de l’international, en vue d’un dispositif simplifié et lisible depuis l’identification au niveau régional jusqu’à l’accès aux marchés internationaux ». Et de préciser qu’ils « s’engagent à poser les bases d’un partenariat structuré et cohérent, dans lequel chaque acteur du dispositif se concentre sur son cœur de métier et qui garantisse un parcours de l’export continu, simple et efficace pour chaque entreprise ».

Concrètement, précise le texte, « les régions seront chargées du déploiement d’un guichet unique régional et pourront s’appuyer sur l’expertise de Business France en matière de diagnostic, d’orientation et d’accompagnement export, en tant que de besoin sur le réseau de proximité des Chambres de commerce et d’industrie et sur l’accompagnement public en matière de financement export, assuré en particulier par BPI ».

Mais aucun opérateur n’est imposé, aux Régions de mettre en place ce « guichet unique ». Le seul point un peu plus précis concerne l’international : « Ce guichet unique régional devra être directement connecté au réseau international de soutien à l’export lui-aussi rationalisé, présentant une qualité de service homogène dans tous les pays et constituant pleinement une ‘ Equipe France’ animée par l’ambassadeur », indique ainsi le texte. « Les régions seront partenaires de la réflexion en cours confiée au DG de Business France par les trois ministres de tutelle sur l’optimisation de l’écosystème de soutien à l’export » ajoute-t-il, faisant allusion à la feuille de route du nouveau tandem qui va prendre la direction de l’agence publique.

Le communiqué évoque enfin d’une « concertation renforcée » entre le ministère et les Régions sur la stratégie des filières prioritaires à l’export* «  afin de prendre en compte les priorités sectorielles définies par les régions et de maximiser les synergies avec les outils régionaux de soutien aux filières ». Il s’engage à ce que « les conseillers diplomatiques prennent pleinement en compte les objectifs stratégiques fixés par les régions et leurs programmes de soutien à l’export », faisant référence aux ambassadeurs nommés auprès des préfets de Région.

Tourisme : Accueil et accès aux transports prioritaires

En matière de promotion du tourisme dans les pays étrangers, même volonté d’améliorer la cohérence entre la stratégie nationale et les politiques régionales, dans « l’objectif d’un développement du tourisme pleinement compatible avec la préservation de l’environnement et qui bénéficie à tous les territoires ». L’opérateur d’Etat dans ce domaine est Atout France.

«  Afin de faciliter la promotion de l’offre touristique française dans les pays étrangers, il convient de pérenniser l’approche de partenariats constitués autour de marques à renommée internationale, souligne le communiqué. L’enjeu est d’unifier et de mieux articuler les efforts de tous les acteurs, au profit d’une destination dont la promotion bénéficie à tous ». Autrement dit, il s’agit de ne pas partir en ordre trop dispersé et d’éviter la cacophonie à l’étranger. « Les régions joueront un rôle majeur dans l’animation de ces partenariats, pour lesquels l’opérateur de l’Etat Atout France continuera à mettre à disposition son expertise ».

Concrètement, « le programme annuel des opérations collectives d’Atout France devra pleinement associer les Régions, dans le cadre des contrats de destination et des marques mondiales sélectionnées par le collège des marques » et « le rôle des Régions dans le Conseil d’administration de Atout France sera renforcé et les opérations communes privilégiées ».

Le communiqué appelle par ailleurs au développement d’ « approches transversales » en matière d’accueil, de promotion, d’investissement, de structuration de l’offre, de formation professionnelle et d’emploi. Il prône « une stratégie commune d’investissement par destination », la priorité au numérique, ainsi que l’accès aux transports et l’accueil des touristes. Soit autant d’ « axes prioritaires » pour renforcer les « contrats de destination ».

Alors que les nouvelles Régions sont en plein chantier de mise en œuvre de leurs Schémas directeur de développement, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), la méthode de coopération avec l’Etat est donc tracée pour le volet international.

C.G

Pour prolonger :
-Exclusif / J-B Lemoyne : « Il y a un moment où on a besoin de faire un ‘big bang’ »
-Export / Grand Est : J-Y Le Drian prend le pouls des régions à la Foire européenne de Strasbourg
-Commerce extérieur / Aides : J-Y Le Drian relance le chantier des «guichets uniques» de l’export
-Business France/ Gouvernance : un binôme de managers public-privé pour conduire le changement

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >