Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© mozZz - Fotolia.com
Pays & marchésRéglementations

Le Royaume-Uni a dévoilé le 19 mai son nouveau régime douanier. Dénommé « UK Global Tariff » (UKGT) il s’appliquera le 1er janvier 2021 en remplacement du Tarif extérieur commun (TEC) de l’Union européenne (UE), encore en vigueur pour quelques mois dans le cadre de la période de transition du processus de sortie.

Cette présentation intervient alors que Londres a repris des négociations difficiles avec l’UE pour sceller la future relation entre les deux blocs après le Brexit. Le Royaume-Uni a parallèlement entrepris dès l’an dernier de négocier de nouveaux accords de libre-échange avec de nombreux pays tiers et entamé début mai des pourparlers avec les Etats-Unis.

Dans ses grandes lignes, l'UKGT s’applique à tous les pays sauf ceux avec lesquels le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange, ceux qui bénéficie du système de préférences généralisé de l’OMC, et enfin si une exception s’applique comme un allègement ou une suspension tarifaire.

Plus simple et moins coûteux

Les autorités britanniques l’ont présenté comme « plus simple » et moins coûteux » que le TEC européen car tous les droits de douane inférieurs à 2 % ont été supprimés.  Selon la secrétaire d’État au Commerce international, Liz Truss, le UKGT sera bénéfique pour les consommateurs britanniques en réduisant les formalités administratives et en réduisant le prix de milliards de produits de consommation courante.

Ainsi, d’après les autorités britanniques, 60 % des échanges entreront au Royaume-Uni en franchise de droits aux conditions de l’OMC ou via l’actuel accès préférentiel.

Certaines filières font toutefois l’objet d’une stratégie tarifaire ciblée comme la pêche, l’agriculture ou l’automobile, avec le maintien de droits de douane relativement élevés.

Dans l’automobile, par exemple, le UKGT instaure un droit de douane de 10 % sur les véhicules finis (10 %), mais il supprime en revanche ces droits sur les produits intermédiaires et composants entrant dans les chaînes d’approvisionnement britanniques, soit un montant d’importation annuel estimé à 30 milliards de livres (environ 33 milliards d’euros).

Dans d’autres domaines au contraire où apparaissent des priorités politiques, les droits de douane ont été supprimés comme pour les produits liés à l’efficacité énergétique et les équipements de protection individuelle contre la Covid-19.

Desk Moci

*On peut consulter ou télécharger le nouveau UKGT, en anglais et en français, sur le site du gouvernement britannique : www.gov.uk/guidance/uk-tariffs-from-1-january-2021.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >