fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Vin / Export : après un creux en 2018, bordeaux doit retrouver ses volumes

14 mars 2019


Pour le vignoble bordelais (111 400 hectares), 2008 n’aura pas été une grande année. Si le chiffre d’affaires global a cru de 4 % pour dépasser la barre des 4 milliards d’euros, les volumes de vin commercialisé ont diminué de 4 % à 4,7 millions d’hectolitres (hl). En recul de 14 % en volume à 1,9 million hl, les exportations ont également gagné 3 % à près de 2,1 milliards d’euros, dont 71 % hors Union européenne (Hong Kong, Chine, États-Unis…). C'est donc un résultat en demi-teinte. La cause en serait la petite récolte du millésime 2017, 3,5 millions hl – à comparer à une bonne année, 5,6 millions hl. L’impact aurait ainsi été réel sur les disponibilités, les prix et la commercialisation. B. Farges : « Le millésime 2018 est très bon » Due à un gel tardif, la faiblesse de la récolte continue à peser sur les ventes de l’année en cours, mais la récolte 2018 qui s’annonce à 5 millions hl et devrait être commercialisée dans les semaines à venir permettra de redresser la situation, affirmaient  Allan Sichel et Bernard Farges, président et vice-président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), qui présentaient le bilan 2018, le 12 mars à Paris. « Le millésime 2018 est très bon. Aux États-Unis en...

L'accès à la totalité de l'article (1002 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé