fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© DR

Transport international : la crise du coronavirus donne des ailes à Ovrsea

25 mars 2020


La crise inédite liée à la pandémie Covid-19 a aussi fortement perturbé la filière transport & logistique. Mais à l’instar de la startup Ovrsea, commissionnaire de transport de nouvelle génération, certains acteurs tirent particulièrement bien leur épingle du jeu, grâce à un service et une organisation 100 % digitalisés. « Oui nous sommes affectés par la crise du coronavirus, mais certains opérateurs ont déclenché leur plan de continuité, il est tout à fait possible de travailler » nous déclare d’entrée de jeu Arthur Barillas, président d’Ovrsea, en télétravail depuis huit jours. Une situation dégradée mais pas de shut-down « Certains importateurs ont fermé temporairement leurs entrepôts, d’autres fonctionnent de façon dégradée, d’autres encore, dans le commerce de détail, ont annulé des commandes en Asie à la suite des fermetures de boutiques », détaille le dirigeant. « Mais certains opérateurs tirent bien leur épingle du jeu, dans les secteurs du e-commerce, de la distribution alimentaire ou pharmaceutique », poursuit-il. Côté transports, la situation est dégradée mais là encore, pas de shut-down : huit jours après le mot d’ordre de confinement, de nombreux services sont maintenus et s'adaptent en mode...

L'accès à la totalité de l'article (1183 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé