fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Ouzbékistan / Export : vers des « ventes du siècle » ?

6 juin 2019


En plein bouleversement politique, l’Ouzbékistan, ex-république soviétique d’Asie centrale, veut privatiser à tour de bras afin de relancer son économie. Une stratégie qui attise l’appétit des investisseurs étrangers. Et si l’Ouzbékistan devenait enfin le grand pôle d’attraction de l’Asie centrale ? Avec l’arrivée au pouvoir en décembre 2017 de Shavkat Mirzioïev, le plus peuplé des pays d’Asie centrale (33 millions d’âmes) a radicalement changé de cap. Finie l’hyper-protectionnisme, la non-convertibilité du soum, les prédations des affidés du pouvoir… C’est du moins le désir affiché par le nouveau Président, homme de l’économie contrairement à son prédécesseur, qui a régné sur l’Ouzbékistan d’une main de fer pendant un quart de siècle en appliquant ses méthodes de vieil apparatchik soviétique. Mise sur le marché de 10 à 25 % du capital de sociétés publiques L’obsession de Shavkat Mirzioïev est de relancer l’économie nationale, notamment en attirant des milliards d’investissements directs étrangers (IDE). C’était tout le sens qu’il a voulu donner à sa visite à Paris début octobre 2018. Le 26 avril dernier, son Premier ministre Abdoulla Aripov lançait une grande vague de privatisations, avec la...

L'accès à la totalité de l'article (731 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé