fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Égypte : la France veut rattraper son retard, d'après la table ronde de l'Atelier Egypte
© François Pargny

Égypte / Export : la France veut rattraper son retard et prépare un forum

13 février 2020


En Égypte, la France veut retrouver une place de choix. « La situation est paradoxale. Notre relation est exceptionnelle, d’une incroyable densité. Pourtant, nous sommes un partenaire insuffisant de l’Égypte, la France étant même tombée en 2019 de la 10e  à la 11e place comme partenaire commercial », expliquait l’ambassadeur de France au Caire, Stéphane Romatet, devant un parterre d’une centaine d’entreprises françaises réunies par Business France, à Paris le 10 février. La France conserve, néanmoins, un excédent commercial confortable. L’an dernier, d’après les Douanes qui ont dévoilé les chiffres du commerce extérieur de la France le 7 février, il atteignait avec l'Égypte 1,57 milliard d’euros, les exportations se montant à 2,3 milliards contre 730 millions pour les importations. Au total, 4 000 exportateurs français opèrent en Égypte et 160 entreprises y sont implantées dans toute une série de secteurs. Pour autant, Stéphane Romatet et Philippe Garcia, le directeur du bureau de Business France au Caire, en ont convenu : il faut exporter et investir plus pour ne pas se laisser distancer par la concurrence. Un MOU entre Business France et le groupe El Sewedy Certes, les projets pharaoniques sont légion et ne sauraient être...

L'accès à la totalité de l'article (904 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé