fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Cuba / États-Unis : la nouvelle guerre à l’UE du président Trump

Il y a fort à parier que Washington ne reculera pas. Comme l’a promis le secrétaire d’État Mike Pompeo, le titre III de la loi Helms-Burton de portée extraterritoriale, promulguée en 1996, sera activé le 2 mai, permettant ainsi aux exilés cubains et aux entreprises américaines expropriées par Cuba après la révolution de 1959 de poursuivre les bénéficiaires auprès des tribunaux fédéraux des États-Unis. La Maison Blanche ferait ainsi coup double : Punir Cuba, accusé de soutenir le régime de Nicolas Maduro au Venezuela. Par ailleurs, le président Trump souhaite détricoter l’héritage de son prédécesseur Obama, qui avait entamé un rapprochement avec l’île des Caraïbes. Enfin, l’Administration américaine estime insuffisante la libéralisation économique. Faire pression sur les Européens, alors que les négociations commerciales pour un futur accord avec l’Union européenne (UE) sont à peine entamées. Les États-Unis utilisent la même arme économique qu’avec la Chine, en la braquant sur ses entreprises. Dans le cas de la Chine, ce sont les géants des télécommunications ZTE et Huawei qui sont visés. Dans le cas de l’UE, il s’agit des sociétés qui ont tiré des bénéfices, directs ou indirects, des nationalisations dans le...

L'accès à la totalité de l'article (652 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Cuba / États-Unis : la nouvelle guerre à l’UE du président Trump
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >