Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Importations / Entreprises : la Douane lance un guide pour faciliter l’importation de masques
© Dusanpetkovic1-Adobe stock

Cosmétiques : les mesures du plan de relance export de la filière

13 octobre 2020


A l’occasion de l’ouverture du « Relance Export Tour » le 12 octobre, sur l’édition digitale du salon international e-Cosmetic 360, Business France a présenté les mesures dédiées à la filière cosmétique du volet export du plan de relance du gouvernement. Son ambition : soutenir et accompagner les entreprises françaises exportatrices de la filière dans leur stratégie de reconquête des marchés internationaux dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique.

« C’est l’heure de relancer notre secteur à l’international afin d’être prêt pour la reprise de l’activité des cosmétiques en 2021, qui redémarre déjà en Asie, et d’être présent le plus tôt possible sur un marché mondial très concurrentiel » indique Lorena Cabrera, chef du service Cosmétique de Business France.

Pour cela, l’agence publique a mis en place dans son plan de relance export cosmétique, une série de mesures pour soutenir les entreprises exportatrices de la filière.

Information, prospection, chèque export, V.I.E., e-vitrine

« On met l’accent sur l’information sur les marchés internationaux, notamment par la mise en œuvre d’une information en temps réel opérationnelle à partir de janvier 2021 sur les plateformes teamfrance-export.fr pour connaître les nouvelles opportunités et en informer les acteurs de la filièrepar le biais d'une veille sectorielle internationale produite par nos experts » précise Lorena Cabrera.

Il s’agit également de projeter les PME et ETI tricolores à l’export grâce à un programme France Export ambitieux de participation à des salons ou rencontres d'affaires, avec près de 25 événements BtoB physiques et digitaux dans la filière cosmétique en 2021.

Dans ce cadre, le nouveau dispositif d’aide « chèque relance export », permet la prise en charge par l'Etat de 50% des dépenses éligibles d'une prestation d'accompagnement à l'international, y compris digitalisée, pour les PME et ETI françaises, dans la limites de plafonds. « Les entreprises peuvent déjà bénéficier de deux chèques pour les prestations individuelles et de deux chèques pour les prestations collectives. A partir de janvier 2021, elles pourront aussi profiter de deux chèques de l’Etat pour la mise en place d’un V.I.E à l’étranger » souligne la responsable. Rappelons que le montant forfaitaire du chèque Relance V.I.E sera de 5 000 euros.

Les mesures de soutien gouvernementales consistent aussi à amplifier la visibilité des entreprises françaises à l'international grâce à la mise en place d'une e-vitrine « Offre française cosmétiques ». Il s’agit d’une marketplace à destination des acheteurs internationaux qui permettra, dès début 2021, de valoriser les savoir-faire français en matière de cosmétiques et de générer des opportunités d'affaires.

Enfin, il s’agit pour le gouvernement de déployer une présence de proximité sur les marchés étrangers par le recrutement de V.I.E « qui ont vocation à promouvoir sur place les entreprises françaises sur un marché étranger ciblé, d’être les étendards tricolores de la filière et de faire des études et des prospections de marché » selon Lorena Cabrera.  Ce dispositif est un outil essentiel à la reprise car il permet une présence physique sur les marchés export avec un budget maîtrisé et une gestion simplifiée des ressources humaines à l'international.

Bruno Mouly

Contenu associé