fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Ça bouge dans les marchés (gratuit) : Nexans / Grèce, Vin / France

29 novembre 2018


Nexans : le spécialiste mondial des solutions de câblage a remporté un contrat clés en main de 111 millions d’euros pour le projet d’interconnexion électrique sous-marine de l’archipel des Cyclades en Grèce. Le projet complet clés en main comprend la conception, la fabrication, la pose et la protection d’un câble sous-marin d’énergie tripolaire CAHT (courant alternatif haute tension) de 150 kilovolts (kV) comportant un élément de fibre optique. Le contrat a été attribué à Nexans par l'Admie, opérateur indépendant du réseau électrique grec. Le projet d’interconnexion des Cyclades vise à assurer l’approvisionnement en électricité fiable, économique et suffisant des îles de Syros, Paros, Tinos, Mykonos et Naxos.
Lire également Grèce / Export : de nouvelles opportunités à saisir avec prudence

Vin / France : À l’occasion du salon Vinitech-Sifel à Bordeaux, FranceAgriMer, établissement national des produits de l'agriculture et de la mer, a présenté, le 21 novembre, les résultats de la veille concurrentielle 2017 sur le marché mondial du vin. De cette enquête qui recense les faiblesses et les forces des grands vignobles mondiaux, il en ressort que l'Hémisphère Nord domine largement l'Hémisphère Sud. Plus encore, ce sont trois pays européens, premiers producteurs mondiaux de vin, qui occupent le podium : l'Italie, avec 659 points, la France, avec 653 points, et l'Espagne, avec 602 points. Par rapport à l'an dernier, la France rattrape son retard sur l'Italie, alors que l'Espagne ravit la troisième place aux États-Unis, tombés au sixième rang, derrière l'Australie et le Chili. Les atouts de la France :  une forte valorisation de ses vins à l'international qui ont été davantage  positionnés sur les segments haut de gamme, la notoriété de ses appellations, de ses marques et de son image. En revanche, la France, note FranceAgriMer, « pâtit de la baisse tendancielle de sa production, liée en partie à la restructuration de son vignoble, d’une consommation domestique en baisse et d’une dépendance aux importations d’entrée de gamme pour compléter son offre ».
Pour en savoir plus sur l’étude « Facteurs de compétitivité  sur le marché mondial du vin. Veille concurrentielle 2017 » de FranceAgriMer, cliquer ici

Contenu associé