fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

12 décembre 2019

Automobile / France : B. Le Maire veut relancer les exportations

Bruno Le Maire veut sauver l’automobile française en boostant ses exportations. Dans sa ligne de mire : les constructeurs, invités à réinvestir en France. Car les groupes français se portent à merveille, sont exemplaires en terme de rapprochements (Renault avec Nissan et Mitsubishi, PSA bientôt avec Fiat-Chrysler), s'est félicité ministre français de l’Économie et des finances, le 2 décembre, lors de la Journée de la filière automobile, qui a réuni à Bercy entre 300 et 400 donneurs d’ordre et fournisseurs sous l’égide de la Plateforme automobile (PFA). En revanche, a regretté Bruno Le Maire, les constructeurs ont délocalisé leur production hors des frontières nationales « au Maroc, en Slovaquie, en Turquie », a-t-il énuméré, « pour réimporter en France pour des fins commerciales ». Un déficit commercial abyssal Ce phénomène a deux conséquences très négatives pour la France : de deuxième pays de production sur le continent en 2011, elle a rétrogradé au cinquième rang, derrière l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Allemagne, et le commerce extérieur de l'automobile a dérapé, en passant d’un excédent de + 10 milliards d'euros  (Md EUR) en 2000 à un déficit de - 12,4 Md EUR l’an dernier. L’année 2019...

L'accès à la totalité de l'article (786 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé