Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© W.Meepian

Assurance-crédit / Export : un marché fortement impacté par la crise sanitaire

17 novembre 2020


La pandémie liée à la Covid-19 a accru le risque politique dans certains pays en Amérique du sud, en Afrique et en Asie centrale et a creusé les inégalités entre eux et les pays riches. Tels sont les principaux enseignements que l’on peut tirer à la lumière de la dernière étude du marché de l’assurance-crédit en 2020* réalisée et présentée le 2 novembre dernier par Aon France, filiale du spécialiste mondial du conseil en gestion des risques. « La grande difficulté de certains États africains comme le Congo Brazzaville, le Nigéria et l’Algérie ou d’Amérique latine comme l’Equateur à faire face à l’épidémie de coronavirus, par manque de moyens financiers et hospitaliers, a suscité de fortes tensions sociales qui ont augmenté le risque politique dans ces pays » indique Jean-Baptiste Ory, directeur des risques politiques chez Aon France. Des pays déjà fragilisés par la chute du prix du pétrole Ces pays avaient déjà été fragilisés par leur dépendance au cours du baril du pétrole, qui s’est effondré en mars 2020. « Pénalisés par la chute du prix du pétrole en début d’année, ces pays auxquels on peut ajouter l’Irak et le Kazakhstan, ont été pris en étau entre leurs difficultés structurelles et la crise sanitaire....

L'accès à la totalité de l'article (677 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
aon_etude_marche_ass._credit_2020
Contenu associé