fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Agroalimentaire / Export : face au déclin, l’Ania se dote d’une nouvelle feuille de route

Richard Girardot sonne la mobilisation, sur le marché français et à l’international. Le 3 avril, lors de la présentation du bilan du secteur en 2018, le président de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) a expliqué que l'industrie agroalimentaire est attaquée de toute part :  sur le marché domestique, elle subit la sixième année consécutive de déflation consécutive à la guerre des prix menée par la grande distribution. Résultat : une destruction de valeur qu'il estime à 5,5 milliards d’euros (Md EUR) pour un chiffre d’affaires de 176,1 Md EUR en 2018. Quant à l’international, l'excédent commercial s'érode, atteignant 7,2 Md EUR en 2018, après 7,6 Md EUR en 2017. Déficit record hors boissons Pire, hors boissons, la France enregistre un déficit de ses échanges agroalimentaires depuis le début des années 2000 qui se creuse et a atteint le niveau record de -5,1 Md EUR en 2018. Le seul déficit hors boissons avec l’Union européenne s’est élevé à -4,75 Md EUR, alors que des marchés tiers s'avèrent plus porteurs pour la France, dégageant des excédents, et devraient être mieux prospectés, comme l’Afrique (+ 0,33 Md EUR), le Proche et le Moyen-Orient (+ 0,92 Md EUR) et l’Asie (+ 0,96 Md EUR). Dans l’UE, le...

L'accès à la totalité de l'article (1140 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Agroalimentaire / Export : face au déclin, l’Ania se dote d’une nouvelle feuille de route
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
CSF agroalimentaire
Contenu associé

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >