fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

l'AFD réionnablement optrimiste, selon Thomas Melonio, directeur exécutif de l'Innovation, de la recherche et des savoir de l'AFD
© François Pargny

Afrique / Développement : l’AFD « raisonnablement optimiste »

23 janvier 2020


L’Afrique peut compter sur l’Agence française de développement (AFD). « Nous sommes raisonnablement optimistes », a indiqué Thomas Melonio (notre photo), son directeur exécutif de l’Innovation, de la recherche et des savoirs, le 16 janvier, lors d’un petit déjeuner de presse, visant à présenter l’ouvrage, intitulé « l’économie africaine 2020 »*. Ce premier ouvrage global sur toute l’Afrique - continent auquel l’AFD aura consacré la moitié de ses 14 milliards d’euros de financement en 2019 - sera renouvelé chaque année pour présenter des analyses macroéconomiques et thématiques du continent (par exemple, cette année sur l’industrialisation, le surendettement, l’urbanisation, le foncier rural au Mali et la migration). L’Afrique va mieux « En donnant une vision économique de l’Afrique accessible aux entrepreneurs, aux investisseurs, aux décideurs, journalistes et étudiants, c’est aussi l’occasion de lutter contre les idées reçues souvent plus négatives que positives », a soutenu Thomas Melonio. L’Afrique va mieux et l’agence publique veut le faire savoir. Après une croissance économique de 3,4 % en 2018, celle-ci devrait légèrement baisser en 2019, avec + 3,2 %, puis remonter à 3,8 % cette année, en dépit...

L'accès à la totalité de l'article (1050 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé