X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredi, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international

  • La Lettre confidentielle

    Recevez chaque jeudi, la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les article sont payants et accessibles via abonnement...

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
Professionnel
Etudiant/VIE

Espagne | Données clés

Conjoncture économique, principaux secteurs d'activité, commerce extérieur, contexte politique, conditions de vie, santé, sécurité


Informations pays

 

Population (millions, 2017) : 46,5

 

Capitale : Madrid

 

Devise : Euro (EUR)

 

Décalage horaire avec la France : Aucun

 

Climat : Climat méditerranéen dans le sud, climat continental dans le centre et climat atlantique dans le nord-ouest

 

À Madrid

Température moyenne la plus basse en janvier : 2,6°C

Température moyenne la plus élevée en juillet : 31,2°C

 

Indicateurs économiques :

Taux de croissance du PIB réel (1) : 2016 : 3,2 % ; 2015 : 3,2 %

 

Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2016) (2) : 36 450

 

Sources : (1) FMI (2) Banque mondiale.

 

Conjoncture

En 2016, la reprise économique se maintient en Espagne malgré une situation encore fragile sur le marché du travail et un niveau d’endettement élevé.

 

En 2016, la croissance a surpris à la hausse et la dynamique de rattrapage s’est maintenue. La légère décélération de la consommation publique a été compensée par la dynamique d’investissement, notamment en biens d’équipement, et d’exportations (contribution positive du solde extérieur à la croissance).

 

Les perspectives de croissance pour 2017 semblent bien orientées. Après une croissance trimestrielle chiffrée à +0,8 % t/t au T1 2017, les prévisionnistes estiment que la croissance gagnerait en vigueur au T2 2017 et atteindrait +1 % t/t (BBVA). La croissance annuelle pourrait ainsi être supérieure à 3 % en 2017 (Banque d’Espagne).

 

Depuis le T1 2014, 1,5 million d’emplois nets ont été créés, ce qui porte le taux de chômage à 18,2 % au T1 2017 (54 % des chômeurs recherchent un emploi depuis plus d’un an) alors que l’Espagne avait affronté une destruction nette de près de 3 millions d’emplois entre 2009 et 2013. Néanmoins, la précarité des travailleurs espagnols et la situation des jeunes de moins de 25 ans, dont le taux de chômage atteint 43 % au T1 2017, restent préoccupantes.

 

Les pressions déflationnistes se sont confirmées en 2016 (-0,2 % en moyenne annuelle après –0,5 % en 2015) notamment en raison de la baisse du prix des matières premières. En revanche, l’inflation sous-jacente (hors biens alimentaires et énergétiques) est restée en territoire positif (+0,8 % après +0,6 % en 2015).

 

Source : DG Trésor – Situation macroéconomique et financière de l’Espagne (publié le 13/07/2017)

 

Commerce extérieur

Situation du secteur extérieur : la dynamique des exportations reste allante

 

En 2016, le solde extérieur espagnol a bénéficié de la chute du cours du pétrole et de la dynamique exportatrice du secteur automobile. En 2016, le déficit commercial espagnol hors services se réduit de 25 % a/a pour s’établir à -19 milliards d’euros grâce à une croissance des exportations modérée (+1,9 %); une décélération des importations résultant de la chute des prix des produits pétroliers (-0,5 %). Néanmoins, hors secteur énergétique, l’excédent commercial généré en 2015 (0,9 Md €) s’est converti en déficit (2,5 Md €) en 2016.

 

En 2015, l’Espagne se positionne comme le 13e récepteur d’IDE et le 14e investisseur mondial.

 

Échanges de marchandises (2016, Mds EUR, évolution sur 2015) :

Export : 250,855 (+ 0,42 %)

Import : 269,489 (- 1,92 %)

 

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :

1 – Allemagne 13,41 %

2 – France 11,11 %

3 – Chine 8,81 %

4 – Italie 6,51 %

5 – États-Unis 4,79 %

 

(Exportations françaises 2016 : 33,133 Mds EUR, + 1,80 %)

 

Source : IHS Markit Global Trade Atlas

 

Lire également nos articles